• mer. Fév 28th, 2024

L’utilisation effective des TICs a été l’une des clés du succès de l’Ecole Doctorale de l’Université du Burundi

ByAdministrateur

Juin 23, 2022

BUJUMBURA, 20 juin  (ABP) – L’utilisation effective des Technologies de l’Information et de la Communication (TICs) a été l’une des  clés du succès de l’Ecole Doctorale de l’Université du Burundi. Le Professeur Tatien MASHARABU de l’université du Burundi l’a déclaré vendredi le 17 juin 2022, à l’occasion d’un atelier d’échange sur les stratégies à adopter pour une meilleure intégration des TIC dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique, a-t-on constaté sur place.

Organisé en hybride par l’ARES (Académie de recherche et d’enseignement supérieur) et l’Université du Burundi (UB) dans le cadre des  résultats 5 (R5) du projet ARES/UB, cet atelier a couvert  des questions telles que : l’utilisation des plates-formes d’enseignement à distance, les outils de recherche en ligne et le logiciel de référence bibliographique ZOTERO qui est utile dans la rédaction des articles scientifiques ainsi que la thèse.

Selon le professeur   Masharabu, l’intégration des TICs à l’Université du Burundi(UB) avec l’appui du projet ARES/UB a été couronnée de succès précisant que  les TICs et les ressources documentaires sont alignés pour répondre à la mise en œuvre du Baccalauréat-Master- Doctorat (BMD) et de la recherche (R5). Parmi les résultats enregistrés, le professeur a  noté, un intranet/internet stable est performant  qui a été  mise en place; un  service informatique  outillé pour la mise en œuvre des TICs;  les membres de l’université du Burundi qui ont été  sensibilisés et formés à l’utilisation des TICs; les capacités de la Bibliothèque  qui ont été renforcées ainsi que l’accès aux ressources documentaires  qui a été amélioré.

 

L’objectif initial  de ce projet pour le volet ressources documentaires, a-t-il indiqué,  était d’améliorer l’accès de l’UB à une documentation scientifique de qualité  en renforçant les ressources

documentaires et les qualifications du personnel, en améliorant le service aux usagers et en sensibilisant les usagers à l’utilisation de la bibliothèque et des ressources électroniques. Ce projet  visait aussi à mettre  en place les conditions matérielles nécessaires à la viabilité des ressources documentaires, en informatisant les bibliothèques.

L’intégration des TICs à l’UB a été aussi matérialisée par plusieurs   réalisations  au niveau de la bibliothèque et des ressources documentaires. Il s’ agit entre autres  de l’ administration et gestion de la plateforme de catalogage numérique et la poursuite de l’encodage des ouvrages avec le logiciel Koha, la validation du projet d’implémentation de la plateforme de gestion du dépôt numérique sur les publications scientifiques, la création d’une plateforme pouvant servir au futur dépôt institutionnel (DI),  l’implémentation d’une nouvelle page web Open Access propre à l’UB, le support et assistance technique sur toutes les bibliothèques de l’UB et l’acquisition de nouveaux ouvrages.

D’autres résultats enregistrés portent entre autres aussi sur  la mise en place d’un annuaire unique des identifiants du personnel et des étudiants de l’UB, la mise en place d’une revue en ligne de l’Université du Burundi,  la mise à disposition du personnel enseignant et  chercheur d’une connexion Internet fiable,  la mise en place de la plateforme de vidéoconférence (Big BlueButton, GotoMeeting et Skype) de l’UB.

D’ autres  résultats enregistrés concernent la dispense des cours en ligne (Master en Droit de l’homme, Ecole Doctorale) avec les enseignants se trouvant à l’extérieur du pays, l’appui aux Centres/Labos de recherche et aux Facultés: portail web pour les Centres de recherche et Facultés, l’amélioration de la plateforme d’e-Learning Moodle, la poursuite de l’encodage et du catalogage des ouvrages de la Bibliothèque et la mise  à disposition des serveurs de Calcul Lourd pour les chercheurs de la Faculté des Sciences (Maths, Chimie, Physique).

Professeur Jacques FIERENS de Université de Namur a fait remarquer que l’usage des TICs dans l’enseignement présente beaucoup d’avantages. A titre d’ exemple , a-t-il dit,  grâce à l’ usage des TICs dans l’ enseignement, les enseignants et les étudiants ne sont plus obligés de se déplacer, réduisant ainsi les charges liées au coût des déplacements.

En plus, a-t-il ajouté, les cours et les interventions sont enregistrés et réutilisés par l’enseignant lui- même. Ce professeur de l’Université de Namur fait néanmoins remarquer que  l’enseignement en ligne ne permet pas l’interactivité entre les étudiants et les enseignants /chercheurs.