• jeu. Juil 18th, 2024

Bientôt, un centre culturel pour promouvoir la culture

ByAdministrateur

Juin 28, 2022

GITEGA, 25 juin (ABP) – Le ministre des affaires de la Communauté est africaine, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture a procédé, vendredi le 24 juin 2022, à la clôture d’un atelier de deux jours organisés à Gitega (centre du pays), à l’endroit des différents acteurs culturels en vue de les sensibiliser et d’échanger sur les missions et le fonctionnement du centre culturel qui sera bientôt érigé dans la zone Kabanga de la commune Giheta.

Dans son discours, le ministre en charge de la culture, M. Ezéchiel Nibigira a fait savoir que ce centre culturel vise l’objectif de présenter la culture et le patrimoine burundais sous toutes ses formes. Il s’agit notamment de sa langue, ses croyances, ses mœurs, ses connaissances technologiques, car selon lui, la culture constitue une moelle épinière d’un pays. Le ministre Nibigira a également signalé que la création d’un centre culturel au Burundi va apporter au pays des revenus en devises puisque les touristes vont acheter des objets mémoriaux du pays.

Ce centre va en outre contribuer à la création d’emplois, et à la promotion des œuvres artistiques des différentes provinces du pays.

Le ministre en charge de la culture a signalé que la dégradation de la culture qu’on observe actuellement à travers le monde est due à plusieurs facteurs. Concernant le Burundi, il a noté que les moments douloureux qu’a connus le Burundi, l’apparition de la Covid-19, les changements climatiques ainsi que l’accumulation de la nouvelle technologie de l’information et de la communication constituent les principaux facteurs qui poussent la culture burundaise à perdre sa saveur.

L’un des exposants a fait savoir que la mise en place effective de ce centre constituera un espace privilégié pour tisser des rencontres, organiser des confrontations et développer des liens entre personnes. Il sera aussi une opportunité d’éducation à la culture, étant donné que ce centre culturel va forger une propre identité des Burundais, renforcer et préserver le sentiment d’appartenance à la communauté des burundais ayant une destinée commune. Il a ajouté que les programmes d’activités que ce centre va développer, va offrir des occasions de loisir, de divertissement, d’apprentissage et de partage d’expérience