• dim. Mai 26th, 2024

Un leader doit jouer son rôle dans la sauvegarde de la paix et la sécurité

ByAdministrateur

Juil 8, 2022

MWARO, 7 juil (ABP) – La synergie des partenaires pour la promotion des droits de la femme (SPPDF), a organisé du 5 au 6 juillet dans la salle dénommée Kwihuriro, un atelier de formation à l’endroit des artisans de paix sur le leadership et la résolution pacifique des conflits.

Dans cet atelier, ils ont échangé sur la notion de leadership, les qualités, les caractéristiques, comment devenir et rester un leader.

Selon le facilitateur de la SPPDF, M. Joseph Nzisabira, un leader est efficace et a toujours un objectif. Il a  une vision, un intérêt des gens et une capacité de décision. Il doit savoir parler et savoir écouter les autres.

Quant aux caractéristiques, M. Nzisabira a dit qu’un leader a une mission.  Sans être émotionnel, il communique efficacement, doit avoir un engagement, du courage, de la confiance, de l’honnêteté et de la sincérité. Pour devenir un leader, on passe à travers 5 niveaux. Il s’agit d’avoir un titre particulier, occuper une position, avoir l’art d’investir dans les gens et de les inspirer, atteindre les objectifs et construire une équipe productive et posséder des aptitudes nécessaires. Dans ce cas, on atteint le sommet d’un leader.

De sa part, la représentante légale adjointe de la SPPDF Mme Marie Nduwimana s’est penchée sur la résolution pacifique des conflits. Selon elle, les conflits ont deux aspects : positif et négatif. Un conflit est un facteur de développement ou d’évolution. Les conflits sont inévitables et ils font partie du quotidien la vie. En tant que leader, concevoir différence comme une ressource. Mme Nduwimana a indiqué qu’un conflit est négatif quand il détourne l’énergie du travail, quand il crée une opposition entre les groupes et quand il conduit à la violence. Un conflit est positif ou constructif quand on implique des individus dans un problème ou quand les émotions sont refoulées