• jeu. Fév 22nd, 2024

La protection des marques, des noms des entreprises et des produits, jugée importante

ByAdministrateur

Juil 12, 2022

BUBANZA, 8 juil (ABP) – Les entrepreneurs et innovateurs sont appelés à la protection de leurs marques, des noms de leurs entreprises, de leurs produits et autres, car leur permet l’exploitation exclusive. Cet appel leur a été lancé, jeudi le 7 juillet 2022, par le Ministère du Commerce, du Transport, de l’Industrie et Tourisme, dans l’atelier de formation et d’information sur l’importance de la propriété industrielle, à l’endroit des entrepreneurs, chercheurs, des innovateurs, des artisans, des cadres de la justice, de l’OBR et la Police, des communes Musigati et Bubanza (Nord- Ouest du Burundi).

                                                                                                                                   vue partielle des participants

Selon le directeur du département de propriété industrielle, au sein du ministère M. Déo Niyungeko, la protection des marques, des noms des industries ou usines de transformation, des produits commerciaux et autres, permet l’exploitation exclusive pour les propriétaires. Elle octroie aussi l’image positive de l’entreprise, leur donne la possibilité de céder ou de concéder sous licence.

M. Niyungeko a fait savoir que le constat est que certains tentent de travailler sous les noms et marques des autres. Il indique, également, que la plupart des entrepreneurs ne protègent pas leurs marques et noms. Mais se réjouit du pas déjà franchi signalant que plus de 1000 sociétés ont déjà protégé leurs marques et plus de 400 ont déjà récupéré leurs brevets d’invention, faisant remarquer que ces entreprises sont pour la plupart, étrangères, apprend-on de la même source.

Le directeur du département de propriété industrielle appelle les jeunes entrepreneurs à songer, toujours, à la protection de leurs marques, des noms de leurs entreprises et produits, comme garde-fou à la contrefaçon. A noter que l’atelier pareil a eu lieu, le Vendredi 8 juillet 2022, à l’endroit des représentants des différentes couches de la population des communes Mpanda, Rugazi et Gihanga