• ven. Mar 1st, 2024

La fabrication de block à lécher une activité génératrice de revenu pour les jeunes

ByAdministrateur

Juil 13, 2022

CANKUZO, 11 juil (ABP) – La coopérative Dushigikirane des jeunes diplômés sans emploi de la commune Mishiha en province Cankuzo (est du Burundi), se développe grâce à son projet de fabrication de block à lécher, a appris l’ABP lors de la visite effectuée auprès de cette coopérative.

Le président de la coopérative Dushigikirane, M. Gabriel Nzigamasabo a indiqué que dans le but de lutter contre la délinquance juvénile, les jeunes en quête d’emploi de la commune Mishiha ont songé à l’initiation du projet de développement. Ils ont commencé par mettre de l’argent de côté par l’épargne et crédit, qui leur a été un pont pour obtenir trois millions de nos francs comme capital utilisé pour démarrer le projet, a-t-il précisé.

M. Nzigamasabo a aussi signalé qu’après deux ans d’épargne et crédit, pour un montant total de 6 millions FBu, le projet de fabrication de blocs à lécher a vu le jour.

Pourtant des obstacles ne manquent pas. M. Nzigamasabo a évoqué le manque des clients, alors que les éleveurs sont nombreux dans cette commune. Il estime qu’ils devraient les acheter à fréquence élevée, mais c’est le contraire qui se remarque. Pour lui, il se pourrait qu’ils ne comprennent pas l’avantage de ces produits à la santé animale. Il a ajouté un autre obstacle lié à l’approvisionnement des matières premières, tout en faisant remarquer que le déplacement vers les provinces Gitega et Rutana pour s’approvisionner leur coûte cher.

Malgré tout, le président de la coopérative Dushigikirane a fait savoir que les membres restent préoccupés par ce projet sur lequel ils comptent beaucoup tant pour aujourd’hui que pour leur avenir.

Parallèlement à ce projet, ils comptent commencer l’élevage de vaches qui, selon Nzigamasabo, leur sera facile et plus rentable que d’autres. Il invite en outre d’autres jeunes à se regrouper dans des coopératives pour l’échange des idées et l’auto-développement.