• mer. Fév 28th, 2024

Interdiction de construire des nouvelles maisons avant la mise en place du plan local d’urbanisme

ByAdministrateur

Juil 14, 2022

GITEGA, 13 juil (ABP) – Le commissaire général de l’Office burundais de l’urbanisme, de l’habitat et de la construction (OBUHA), M. Jean Pierre Gatore, en compagnie du gouverneur de Gitega M. Venant Manirambona a tenu, mardi le 12 juillet 2022 à Gitega, une réunion ordinaire avec les responsables administratifs au niveau provincial et communal. C’était dans l’objectif de tranquilliser la population en ce qui concerne la mise en œuvre du schéma directeur de la ville de Gitega et de les faire comprendre leurs rôles dans sa mise en application.

Le commissaire général de l’OBUHA a indiqué que différentes conclusions ont été sorties notamment la vulgarisation du schéma directeur de la ville de Gitega. Il a signalé que l’OBUHA préconise une enquête immobilière pour identifier les propriétés de la population en place, pour établir un schéma local d’urbanisme.

M. Gatore a en outre expliqué que la décision d’interdire les gens de continuer à construire leurs maisons dépend du quartier. Selon lui ces travaux sont autorisés dans des zones déjà viabilisées mais avec autorisation communément appelé permis de construire délivrée par l’OBUHA.

Pour d’autres quartiers non encore viabilisés, M. Gatore a fait savoir qu’il est actuellement strictement interdit de construire des nouvelles maisons avant la mise en place du plan local d’urbanisme qui précise concrètement comment le quartier ou le petit quartier peut être construit, comment les routes secondaires, les adductions en eau potable et l’électricité peuvent être tracées.

Selon lui, ce plan va corriger certaines erreurs observées dans les constructions anarchiques où certaines personnes ont construit leurs maisons sur des conduits d’eau, des cabres de la REGIDESO ou en bas des lignes électriques à haute ou basse tension. Il a précisé que toutes ces maisons vont être démolies et que l’OBUHA pourra annuler les autorisations de construire qui n’ont pas respecté le code d’urbanisme.

Partant de cela, M. Gatore a interpellé la population à, d’abord, contacter les services de l’OBUHA avant de construire leurs maisons afin d’avoir des éclaircissements préalables en vue de respecter le schéma directeur en vigueur.

Signalons que le commissaire général de l’OBUHA a en outre signalé que ce dernier connaît la question des gens qui ont construit leurs maisons autour du palais présidentiel de Gitega. Dans le schéma directeur d’urbanisme en cours d’étude, l’OBUHA a précisé la distance à laquelle ils peuvent s’éloigner ou être indemnisés s’il s’avère nécessaire. Il a également signalé que les travaux de construction des buildings administratifs des différents ministères et des logements sociaux vont bientôt commencer.