• lun. Juil 22nd, 2024

Trois policiers condamnés d’avoir assassiné un sexagénaire

ByAdministrateur

Juil 25, 2022

KAYANZA, 20 juil (ABP) – Le tribunal de Grande Instance de Kayanza (nord) a condamné l’après-midi de mardi le 19 juillet 2022, l’adjudant major de police Léonidas Ntakimazi à une prison ferme à perpétuité tandis que l’adjudant major de police Jean Baptiste Banyiyezako a écopé de trois ans de prison et d’une amende de 500.000 Fbu. C’est au moment où le caporal-chef de police a été condamné à un emprisonnement ferme de trois mois et à une amende de 5.000 FBu.

Tous ces policiers ont été accusés d’avoir assassiné, la nuit du 16 au 17 juillet, un sexagénaire du nom de Roger Havyarimana perpétré au cachot de la commune Gatara en province Kayanza. Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Kayanza les a accusés d’avoir participé au meurtre prémédité.

L’adjudant major de police Léonidas Ntakimazi a été taxé d’avoir commis l’assassinat tandis que l’adjudant major de police Jean Baptiste Banyiyezako a été accusé de trois infractions à savoir la privation arbitraire de liberté, l’usurpation de fonction et la non-assistance à une personne en danger. De son côté, le caporal-chef de police Egide Nibaruta a été taxé d’emprisonnement arbitraire d’une personne. Les deux premiers policiers ont rejeté les accusations, tout en réclamant d’être acquittés tandis que le troisième policier qui a plaidé coupable a demandé d’alléger sa peine.

Le tribunal de grande instance de Kayanza a condamné à tous ces accusés de s’acquitter d’une somme de 21.000.000 Fbu comptant pour frais de dédommagement moral de la famille éprouvée et au cas contraire, ils vont écoper une peine carcérale de 35 ans.

Le siège a également décidé de saisir un véhicule dont s’est servi l’adjudant major de police Jean Baptiste Banyiyezako lorsqu’il tentait de fuir vers la province Cibitoke.

Le tribunal de grande instance de Kayanza a également siégé en matière de flagrance dans un cas concernant un certain Augustin Ndikumana de la colline Kirehe en commune Kabarore de la province Kayanza. Celui-ci a été appréhendé en possession de 1,200 kg de minerais de type coltan qu’il avait caché dans le casque de sa moto. Après avoir été accusé de commerce illégal des minerais, celui-ci a été condamné à une peine carcérale de cinq ans et à une amende de 10.000.000 FBu. Les minerais saisis et la moto qui a aidé au transport de ces derniers seront attribués au trésor public.