• mar. Mar 5th, 2024

Pour un journalisme sensible aux conflits

ByAdministrateur

Juil 31, 2022

GITEGA, 29 juil (ABP) – Les journalistes œuvrant dans le nord du pays sont interpellés à lutter pour la transformation des conflits et la consolidation de la paix. Cela a été révélé au cours d’un atelier de renforcement des capacités des journalistes issus des médias communautaires sur le journalisme pour la paix organisé par l’Association de Coopération et de Recherche pour le Développement (ACORD Burundi) à Gitega (centre du pays) du 26 au 28 juillet 2022.

A travers cet atelier, ces professionnels des médias doivent être renforcés sur les techniques de collecte, traitement et diffusion de l’information pour la paix et le développement ainsi que leur rôle et responsabilité.

Il s’agit donc de faire comprendre à la presse son rôle dans la construction de la paix pour un pays encore fragile ayant connu des violences répétitives depuis son indépendance en 1962.

Au sortir de cet atelier, les journalistes devront animer des émissions, produire des articles pour sensibiliser les communautés au rôle des citoyens dans le développement de leurs localités et contribuer ainsi à la dissémination des bonnes pratiques pour une bonne gouvernance.

Comme le précise, Mme Sophie Havyarimana, chargée de la composante Genre, à travers son Programme de Participation Citoyenne et de Prévention des Conflits réalisé sur 17 communes des Provinces Ngozi, Kayanza, Kirundo et Muyinga, l’ACORD Burundi compte nouer un partenariat avec huit radios communautaires implantées dans la zone d’intervention du Programme.

Ainsi, ces médias communautaires aideront à améliorer le niveau de participation dans la prévention et la transformation des conflits au niveau des communautés, les mécanismes de gouvernance locale pour un style de vie à moindre risque.

A noter que le Programme de Participation Citoyenne et Prévention des conflits est appuyé par la coopération Suisse.