• mar. Sep 27th, 2022

Signature du mémorandum d’entente entre l’ADB et le BBN

ByAdministrateur

Août 11, 2022

BUJUMBURA, 9 août (ABP) – Le secrétaire permanent au ministère du Commerce, du Transport, de l’Industrie et du Tourisme Mme Faïda Catherine, a procédé mardi le 9 août 2022 à Bujumbura, aux cérémonies d’ouverture de la signature du mémorandum d’entente entre l’Agence de développement du Burundi (ADB) et le bureau burundais de normalisation et contrôle de la qualité (BBN). C’était dans le but de renforcer les actions de promotion des investissements et des exportations dans le sens que ce cadre de coopération va résoudre les problèmes liés à la conformité aux normes et à la certification.

Mme Faïda a indiqué que ce mémorandum d’entente entre l’ADB et le BBN aura un impact positif sur l’accès des produits burundais aux marchés extérieures afin d’accroître le niveau de conformité aux normes, la compétitivité et la qualité exigée par les marchés à l’export.

Elle a ajouté que leur collaboration permettra d’organiser des ateliers de formation et d’information en faveur des exportateurs sur les normes internationales, d’organiser des séminaires de sensibilisation à l’accès au marché extérieur, aux règles d’origine et aux obstacles techniques au commerce.

Mme Faida catherine a aussi signalé que leur collaboration permettra d’appuyer les entreprises au niveau de la conception des projets en vue de garantir la conformité aux exigences normatives et à la qualité requise et de participer conjointement à des missions de contrôle des entreprises sur la conformité aux normes et à la qualité et donner des conseils techniques conséquents.

Quant au directeur général de l’ADB, M. Didace Ngendakumana, il a indiqué que le BBN et l’ADB s’engagent à accroitre les capacités d’accès au marché et le niveau de compétitivité des produits burundais sur les marchés en général et les marchés à l’export en particulier. Ils s’engagent également à continuer les actions de plaidoyers auprès des décideurs afin d’avoir tout le soutien politique nécessaire pour résoudre les défis en termes de ressources auxquelles sont confrontés les institutions de normalisation, de contrôle de la qualité et d’autres exigences liées au commerce et à l’industrie, a-t-il dit.

M. Ngendakumana n’a pas manqué de signaler que ce cadre de collaboration apportera une plus-value afin de garantir progressivement des productions conformes aux normes et ainsi de donner plus de chances aux produits burundais, de renforcer leur visibilité et de mieux se positionner sur le marché local, régional et international.

De la part du BBN, le Directeur général de cette institution M. Severin Sindayikengera a pointé du doigt sur certains défis majeurs qui handicapent l’accomplissement de leur mission, entre autres, l’insuffisance du personnel en termes d’effectifs, le renforcement des capacités du personnel, les difficultés d’encadrement des entreprises en matière du respect des normes de la certification et du management de la qualité. Il a aussi cité le manque de motivation du personnel et de conseil d’administration ainsi que le courant électrique.

M.Sindayikengera a profité de l’occasion pour signaler que le BBN et l’ADB partagent des objectifs communs en matière de développement économique et s’engagent à approfondir leur collaboration dans le cadre de la facilitation des exportations.