• mar. Sep 27th, 2022

Lancement de la campagne provinciale de taille et de paillage

ByAdministrateur

Août 19, 2022

KAYANZA/BURURI, 16 août (ABP) – Les bureaux provinciaux de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage de Kayanza (nord) et Bururi (sud) en collaboration avec l’administration provinciale, ont procédé la semaine dernière au lancement de la campagne de taille et de paillage des caféiers.

En province Kayanza, les activités y relatives se sont déroulées sur la colline Rubagabaga de la commune Gatara dans un verger caféicole modèle comprenant 15 800 caféiers.

Le conseiller du gouverneur de Kayanza chargé du développement, M. Vénuste Nduwimana a, à cette occasion, appelé les caféiculteurs à bien entretenir leurs champs caféicoles dans le but d’accroître la production tant en quantité qu’en qualité. Pour lui, cela leur permettra de s’auto-développer. Cela conduira aussi au développement du pays du fait que cette culture industrielle du café fait entrer beaucoup de devises dans le pays, a-t-il ajouté. Il a profité de l’occasion pour exhorter les administrateurs et les agronomes communaux à sensibiliser les caféiculteurs pour qu’il y ait un verger caféicole modèle dans chaque commune. A noter que ce lancement de la campagne de taille et de paillage au niveau provincial a vu la présence du directeur du bureau provincial de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage à Kayanza, des administrateurs communaux, des agronomes communaux ainsi que des chefs de collines et des moniteurs agricoles de Gatara.

En province Bururi, le lancement a eu lieu sur la colline Kiganda zone Gasanda en commune Bururi, a-t-on suivi sur place.

L’agronome communal de Bururi, Emmanuel Manirakiza a indiqué que le taillage et paillage se réalise chaque année pour enlever les branches des caféiers non encore productives suite à une maladie ou vieillesse. Il a signalé que l’entretien des boisements de caféiers exige des efforts de la part des agriculteurs et un encadrement régulier des moniteurs agricoles et agronomes.

                                                    Le chef de cabinet du gouverneur en train de tailler un caféier à Bururi

Des caféiers qui atteignent 30 ans sont à remplacer par de nouveaux plants et c’est dans cette logique qu’une pépinière sur cette colline de Kiganda comptant 11826 plants a été mise en place.

Toutefois, les responsables du bureau provincial de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage estiment que c’est très peu nombreux.

La population caféicole demande à l’Etat de revoir à la  hausse le prix du kilo de café car, ont-ils souligné ce sont les commerçants qui empochent beaucoup d’argent. Elle éprouve également des difficultés d’avoir des insecticides raison pour laquelle elle demande la mise à sa disposition des pharmacies agricoles pour s’en approvisionner.

Le chef de cabinet du gouverneur, Juvent Ndayikeza a quant à lui demandé aux agriculteurs de caféiers à étendre leurs boisements et sensibiliser les autres à s’intéresser à la culture du café, une culture industrielle qui génère des devises à l’Etat, qui  à son tour, importe des produits dont la population a besoin.