• mar. Sep 27th, 2022

Le partenariat entre la CNIDH du Burundi et celle du Mali a produit un résultat probant

ByAdministrateur

Août 19, 2022

            BUJUMBURA, 17 août (ABP) – La délégation de la Commission nationale indépendante des droits de l’homme (CNIDH) de la République du Mali est en visite au Burundi depuis le mardi 16 août 2022 dans l’objectif d’échanger les expériences avec la CNIDH du Burundi et de nouer un partenariat fructueux dans le but ultime de consolider le statut A auquel les deux institutions sœurs sont accréditées.

Dans son mot d’accueil, le président de la CNIDH de la République du Burundi, Dr Sixte Vigny Nimuraba, a signalé que cette institution en charge des droits de l’homme au Burundi se réjouit de l’accréditation de la CNIDH du Mali au statut A auquel la CNIDH du Burundi a contribué depuis le début jusqu’à la fin du processus, à travers des conseils et orientations chaque fois que de besoin. Ce genre de rendez-vous du donner et du recevoir s’inscrit également dans le cadre de la mise en œuvre des principes de Paris, qui guident les institutions nationales des droits de l’homme (INDH) du monde entier.

Ce voyage d’étude de la CNIDH du Mali au Burundi cadre aussi avec une disposition de l’article 6 de la loi No 1/04 du 5 janvier 2011 portant création de la CNIDH du Burundi. Cette disposition stipule que la CNIDH a, entre autres missions, d’entretenir des relations de coopération avec les organisations nationales des droits de l’homme des pays, les réseaux des INDH tant au niveau régional qu’international et les organisations régionales et internationales s’intéressant à la promotion des droits de l’homme, a précisé Dr. Nimuraba.

Ainsi, a-t-il poursuivi, la CNIDH du Burundi s’est engagée à aider les autres institutions des droits de l’homme pour améliorer leurs prestations. Dans cette optique, la CNIDH du Burundi a déjà fait la mission de partage d’expériences au Gabon où s’étaient réunies des commissions des droits de l’homme qui cherchent à améliorer leurs prestations. Elle a aussi effectué une mission similaire au Cameroun pour partager sa stratégie de travail. D’autres missions ont été effectuées au Togo, en Mauritanie et ailleurs, a signalé le président de la CNIDH du Burundi.

Dans l’accomplissement de ses missions, la CNIDH demeure fidèle à sa vision, le Burundi, un Etat respectueux des droits de l’homme, promoteur des valeurs morales et culturelles positives et doté d’institutions guidées par une approche basée sur les droits de l’homme.

Bien plus, la CNIDH a fait de la communication multimédia le socle de sa réussite tout en modernisant son site web pour concrétiser son principe de bien faire et le faire-savoir en mettant régulièrement en lignes des productions médiatiques, des déclarations publiques, des documents légaux, des rapports et même des études, des opportunités d’emploi ou des stages ainsi que d’autres informations concernant l’action de la CNIDH, a souligné Dr Nimuraba.

Il a fait remarquer que pour le retour au statut A, ce fut un travail en synergie avec les différents acteurs dont le gouvernement et les partenaires au développement du Burundi. Il a enfin promis à la délégation de la CNIDH du Mali un cadre de coopération et de collaboration fructueuses.

                                                                                         Vue partielle des participants

Le président de la CNIDH de la République du Mali et chef de la délégation, M. Aguibou Bouaré, a fait savoir que cette délégation est venue au Burundi, la terre du lait et du miel, la terre bénie, a-t-il rassuré, grâce au partenariat franc et sincère qui a produit un résultat probant. Il a remercié les autorités burundaises qui ont facilité leur arrivée au Burundi, le ministère de la justice qui leur a accordé une audience ainsi que toute l’équipe de la CNIDH du Burundi, qui a abattu un travail de qualité jusqu’à ce que la CNIDH du Burundi soit au niveau actuel.

« Votre accompagnement, votre assistance et coaching depuis que nous avons pris la décision de candidater pour le statut A nous ont valu l’accréditation au mois de mars 2022 », a témoigné M. Bouaré, signalant que cette délégation a pris la décision de venir au Burundi pour approfondir et raffermir les relations de partenariat, de collaboration et d’échange d’expériences avec la CNIDH du Burundi.

Il a signalé avoir beaucoup apprécié l’hospitalité du Burundi depuis leur arrivée à l’aéroport international Melchior Ndadaye, un signe éloquent qui témoigne que les droits de l’homme sont pris au sérieux. Il a remercié le chef de l’Etat, M. Evariste Ndayishimiye, pour son engagement pour la cause des droits de l’homme au Burundi. « Le statut A est l’un des critères qui témoignent de l’engagement de l’Etat à respecter les droits de l’homme, c’est-à-dire que les plus hautes autorités ont la volonté politique de respecter et de faire respecter les droits de l’homme », a souligné le président de la CNIDH du Mali.

  1. Bouaré a, par ailleurs, souligné que la CNIDH du Burundi est une INDH-symbole en Afrique à travers les efforts de son équipe qu’elle ne cesse de déployer et surtout sa disponibilité de partager son savoir-faire et son savoir-être avec les INDH-sœurs.

A la question de savoir les défis auxquels la CNIDH fait face dans l’accomplissement de ses missions, Dr Nimuraba a soulevé que la CNIDH fait un travail de tous les jours mais que le personnel n’est pas suffisant pour parcourir toutes les provinces en un peu de temps. La CNIDH est en train de chercher des moyens pour avoir des représentants provinciaux afin de pouvoir bien monitorer la situation des droits de l’homme, a-t-il signalé.

Au sujet d’un prisonnier de Ngozi qui aurait été battu par son camarade, Dr Nimuraba a d’abord déploré que certains médias diffusent de fausses informations selon lesquelles la CNIDH n’aurait pas pu intervenir alors qu’elle a été parmi les premiers intervenants à arriver à la prison de Ngozi pour s’enquérir de la situation qui y prévalait. Il a fait savoir qu’après l’ouverture du dossier du présumé auteur, une peine de 5 ans d’emprisonnement lui a été infligée et que ce dernier a été immédiatement démis de ses fonctions de responsable.

Signalons que la visite de la délégation de la CNIDH de la République du Mali au Burundi prendra fin le 20 août 2022.