• mar. Sep 27th, 2022

Gitega – Genre Les bureaux provinciaux du forum national des femmes appelés à toujours accompagner les femmes pour l’accessibilité aux opportunités pour le développement du pays

ByAdministrateur

Sep 1, 2022

GITEGA, 31 août (ABP) – La ministère de la Solidarité nationale, des Affaires sociales, des Droits de la personne humaine et du Genre, Mme Imelde Sabushimike en compagnie de la présidente du Forum national des femmes (FNF) a procédé le mardi 30 août 2022, à Gitega (Centre du Burundi), à l’ouverture d’un atelier d’information de deux jours sur le fonctionnement du Forum nationale des femmes. Cet atelier est organisé par le bureau national de ce Forum, à l’intention des membres des bureaux provinciaux du Forum national, nouvellement élus.

Dans son discours, la ministre Sabushimike a fait savoir que le gouvernement du Burundi s’est engagé à promouvoir les droits des femmes et filles en mettant en place une plateforme où ces dernières se rencontrent pour échanger des idées sur le respect de leurs droits, la pérennisation des projets de développement initiés par les femmes et la lutte contre toutes sortes d’intimidation qu’elles rencontrent.

Selon toujours la ministre Sabushimike, le gouvernement du Burundi a pris l’initiative de combattre avec toutes ses forces, toute chose qui peut écarter les femmes dans les organes de prises de décisions dans différents secteurs de la vie nationale. D’où selon elle, l’Etat a déjà fait plusieurs initiatives notamment la mise en place du ministère en charge des Affaires sociales, des Droits de la personne humaine et du Genre depuis 1982, du programme national de développement inclusif, du Forum national des femmes depuis 2012, du programme national pour le développement économique des femmes, du programme Nawe Nuze dans toutes les provinces du pays, de la gratuité des soins de santé pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans ainsi que la banque d’investissement pour le développement des femmes etc.

Malgré ces efforts déjà consentis, la femme burundaise est toujours préoccupée par diverses questions qui contribuent également, selon la ministre Sabushimike, au non-respect de leurs droits. Il s’agit notamment de la pauvreté observée dans plusieurs familles, les violences basées sur le genre faites aux femmes dans leurs familles ou leurs communautés.

Ce ministre a recommandé aux membres des bureaux provinciaux du Forum national des femmes d’être toujours à côté des femmes pour les accompagner dans les travaux de développement et la préparation des projets bancables afin d’avoir des financements ou des crédits dans leur banque BIDF car selon elle, les femmes constituent le pilier du développement durable dans les familles et le pays en particulier. Elle les a interpellées aussi pour travailler en synergie avec les organisations ou sociétés civiles qui mettent en avant les droits des femmes pour trouver ensemble des solutions pour certains problèmes qui handicapent le développement des femmes.

Le conseiller au ministère en charge des Affaires sociales, des Droits de la personne humaine et du Genre M. Jacques Ndihokubwayo a, dans son exposé, rappelé aux participantes qu’elles ont une mission de contribuer à l’encadrement des femmes en associations, groupements ou coopératives pour l’accessibilité aux opportunités pour le développement du pays. Elles ont aussi le devoir de contribuer à l’amélioration des relations de collaboration entre les organisations, les collectifs et les réseaux des organisations féminines, les femmes leaders et les anciennes dignitaires afin d’accroître l’impact des interventions par des approches mûries et concertées.

Signalons que le Forum national des femmes agit comme un organe consultatif et institutionnel ayant pour objectif, l’écoute et l’expression des intérêts de toutes les filles et femmes de diverses couches sociales du Burundi.

Vue partielle des participants