• mar. Sep 27th, 2022

Le chef de l’Etat est rentré d’une mission en Tunisie

ByAdministrateur

Sep 4, 2022

BUJUMBURA, 30 août (ABP) – Le chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye en compagnie de son épouse Angeline Ndayishimiye est rentré lundi le 22 août 2022 d’une mission qu’il a effectuée en Tunisie, où il a pris part à la 8ème édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD). Dans une interview qu’il a accordée à la presse à l’aéroport international Melchior Ndadaye, le chef de l’Etat a indiqué que la mission a été une occasion de renforcer les relations de coopération bilatérale entre le Burundi, le Japon et les autres pays africains,  a appris l’ABP sur place.

Au cours de ce sommet, le Japon a promis un financement de 30 milliards de dollars destiné au développement de l’Afrique pour les trois prochaines années, a annoncé le chef de l’Etat.

Le numéro un Burundais a également signalé qu’ils se sont entretenus avec le ministre Japonais des Relations extérieures pour évaluer ensemble l’état de leurs relations et lui présenter les projets prioritaires du Burundi qui nécessitent un appui financier.

Il a en outre indiqué que parmi ces projets figurent la construction de l’autoroute reliant la capitale économique Bujumbura et la capitale politique Gitega, la construction de cinq centres de formations professionnelles pour promouvoir la formation technique des jeunes ainsi que l’aménagement intégré du littoral du lac Tanganyika.

Il a souligné que le ministre japonais s’est réjoui que ces projets cadrent avec les objectifs du gouvernement japonais, ajoutant que le président de l’Agence japonaise de coopération internationale prévoit, à cet effet, effectuer une visite au Burundi pour identifier les besoins urgents nécessitant un accompagnement et un appui du gouvernement japonais.

Il a également fait savoir qu’ils ont invité tous les pays du monde à travailler en synergie afin de combattre le terrorisme et renforcer la paix et la sécurité.

Le chef de l’Etat burundais a aussi rencontré le vice-président de la société financière internationale. Ils ont entre autre échangé sur les voies et moyens d’améliorer le cadre des affaires et accroître la capacité de production des entreprises burundaises.