• mar. Sep 27th, 2022

Ouverture de la 12ème conférence annuelle de l’East African Communication Association

ByAdministrateur

Sep 4, 2022

BUJUMBURA, 29 août (ABP) – Le ministre de la Communication, des Technologies de l’information et des Médias, Mme Léocadie Ndacayisaba, a ouvert le lundi 29 août 2022, au centre de formations, de séminaires et de recherche de l’Université Lumière de Bujumbura (ULBU), les activités de trois jours de la 12ème conférence annuelle de l’East African Communication Association (EACA), organisées cette année sous le thème « Médias et communication : opportunités, leçons apprises et défis pour l’innovation des technologies pendant la période de la pandémie de Covid-19 ».

                                                                                          vue partielle des participants

Dans son mot d’ouverture, le ministre  Léocadie  Ndacayisaba a fait remarquer que c’est un honneur pour le Burundi d’abriter la 12ème conférence annuelle de l’EACA, un évènement qui arrive au moment où le Burundi assure, depuis le 22 juillet 2022, la présidence de l’East African Community (EAC).

Elle a adressé ses félicitations à la direction de l’ULBU ainsi qu’à d’autres organisateurs, qui ont tout fait pour que cette conférence se tienne dans des conditions qui permettent des échanges fructueux, a-t-elle souhaité.

Le ministre en charge des médias a souligné que le thème de cette année est bien choisi car il est en phase avec les moments difficiles que le monde entier a connus avec la pandémie de Covid-19.

En effet, la communication et les médias à travers les Technologies de l’information et de la communication (TIC) ont joué un grand rôle pour faire face à cette pandémie, a signalé Mme Ndacayisaba, ajoutant que des leçons ont été tirées afin de relever les défis.

                                                                           le recteur de l’université lumière

Elle a précisé que l’objectif principal de la 12ème conférence annuelle de l’EACA est donc de créer une plateforme permettant aux universités, étudiants, experts en communication, professionnels des médias et autres parties prenantes de réfléchir aux acquis de l’expérience, aux opportunités et aux défis de l’innovation de la technologie pendant la période de pandémies comme le Covid-19. Cette plateforme sera un outil important pour lutter ensemble contre ces pandémies, a-t-elle ajouté.

Le gouvernement du Burundi, à travers le ministère ayant les médias dans ses attributions, en collaboration avec les médias tant publics que privés et les partenaires au développement, a développé des synergies qui ont permis de minimiser l’impact de la pandémie de Covid-19, a signalé le ministre Ndacayisaba.

Etant donné que la pandémie de Covid-19 a bouleversé les économies, le ministre en charge des médias a révélé que le Burundi n’a pas été épargné mais que, par rapport aux autres Etats, le Burundi peut se féliciter car, s’est-elle exprimée, l’impact n’a pas été trop lourd grâce au travail accompli par la communication, les médias et les TIC. Les médias ont collaboré avec les autorités du pays dans la diffusion des messages de sensibilisation de la population sur la gravité de cette pandémie et des mesures à prendre. Tous les médias ont participé à la campagne initiée par le chef de l’Etat, M. Evariste Ndayishimiye, dénommée « Ndakira, Sinandura kandi Sinanduza Corona virus » et caractérisée par le dépistage volontaire et gratuit, a illustré Mme Ndacayisaba.

Le ministre Ndacayisaba a demandé aux professionnels des médias burundais, du secteur de l’innovation des technologies et des médias en ligne de profiter de cette conférence et des ateliers parallèles qui seront organisés et d’en faire une plateforme de dialogue intergénérationnel. Elle a également demandé aux responsables des médias burundais et ceux des autres pays de l’EAC qui ont pris part à cette conférence de tirer profit de ces assises afin que les médias puissent jouer pleinement leur rôle d’informer, former et éduquer.

Le recteur de l’ULBU, Dr Yves Ndayikunda, a fait savoir que l’ULBU a accueilli les activités de cette conférence régionale pour la deuxième fois, en partenariat avec le ministère en charge de la Communication, l’OMS, l’UNFPA, l’Unicef, le Conseil inter-universitaire de l’EAC et les médias burundais.

Il a fait remarquer que durant ces trois jours d’échanges, c’est-à-dire du 29 au 31 août 2022, les journalistes, les chercheurs, le ministère de tutelle et les autres parties prenantes vont échanger sur la manière dont la communication et les TIC ont été utilisées pendant les moments difficiles de Covid-19, dans le but de savoir comment les médias pourraient continuer à jouer leur rôle dans les crises pareilles.

Signalons que la 12ème conférence annuelle de l’EACA a vu la participation des délégations en provenance des pays membres de l’EAC à savoir le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, le Soudan du sud, le Rwanda, la RDC, et ceux des autres pays du monde entre autres la Norvège et les USA.

abp