• mar. Sep 27th, 2022

L’enseignement préscolaire toujours en arrière à Muyinga

ByAdministrateur

Sep 6, 2022

MUYINGA, 5 Sept (ABP) – Les enfants qui sont inscrits en première année fondamentale doivent avoir fait au moins une année dans l’enseignement préscolaire pour pouvoir affronter à l’aise le programme réformé, indique le directeur provincial de l’enseignement à Muyinga (nord- est du Burundi), Blaise Pascal Misago.

Selon lui cela s’avère nécessaire car, il y a certaines leçons qui étaient dispensées en 2ème année fondamentale qui sont aujourd’hui données en 1 ère année a-t-il expliqué. Toutefois il déplore que l’enseignement préscolaire à Muyinga reste en arrière.  » Au cours de l’année scolaire 2021/2022, la province scolaire de Muyinga comptait 107 écoles préscolaires mais 14 seulement étaient fonctionnelles « .

Là aussi elles sont majoritairement du secteur privé, a-t-il clarifié. Sur les sept communes que compte la province de Muyinga, l’enseignement préscolaire fonctionne correctement dans celle de Muyinga seulement. M. Misago qui s’exprimait samedi au cours d’une réunion de prise de contact avec les membres du conseil provincial de l’enseignement a interpellé ces derniers à s’impliquer pour sensibiliser les parents à faire inscrire leurs enfants dans les écoles préscolaires afin de mieux les préparer à bien suivre avec aisance le programme de la 1 ère année qui, il y a quelles années a connu une réforme.

Aussi, a- t- il ajouté, le souhait du ministère de tutelle est que chaque école fondamentale ait au moins une classe pour le préscolaire.  » Désormais, l’ouverture de ces classes préscolaires fera partie des critères d’évaluation pour toutes les directions communales de l’enseignement », a annoncé M.Misago. Il a en outre déploré que ces écoles préscolaires manquent des enseignants qualifiés.