• mar. Sep 27th, 2022

Lancement officiel de la campagne de traitement des fistules obstétricales

ByAdministrateur

Sep 14, 2022

GITEGA, 10 sept (ABP) – La première dame du Burundi, Mme Angeline Ndayishimiye, a procédé, vendredi le 9 septembre 2022, au lancement officiel de la campagne de traitement des fistules obstétricales dans les enceintes de l’hôpital régional de Gitega (centre du pays). Cette structure hospitalière abrite aussi le centre Urumuri traitant lesdites fistules. Celui-ci est l’œuvre de la Fondation Bonne Action, représentée légalement par la première dame du Burundi.

Dans son allocution de circonstance, Mme Ndayishimiye a fait savoir que cette campagne va durer deux mois, c’est-à-dire du 9/9/2022 au 5/11/2022. Elle a précisé que l’objectif poursuivi est d’amener les femmes souffrant des fistules obstétricales à briser le silence pour se confier au centre Urumuri pour le traitement.

                                                                              Remise de don aux patientes

 

S’exprimant sur la population cible de cette maladie, Mme Ndayishimiye a cité entre autres les femmes enceintes qui n’ont pas fait la consultation prénatale dans des structures de soins, les filles mineures qui tombent enceinte, les naissances rapprochées et les mariages précoces des filles. En conséquence, a-t-elle ajouté, les victimes se retrouvent dans la stigmatisation de la part de leurs conjoints et l’environnement social ou subissent la répudiation. Elles ne peuvent non plus participer dans les activités de développement familial.

Face à cette situation, la première dame du pays a interpellé la population burundaise à changer de comportement. Elle a conseillé aux femmes de s’adonner à la consultation prénatale et la planification familiale, aux filles de se marier à l’âge de la maturité physique et aux conjoints des femmes en situation des fistules, de soutenir leurs épouses, leur rappelant qu’ils ont promis devant Dieu et l’Etat, lors du mariage, de s’aimer pendant les moments de joie ou de malheur jusqu’à la mort. Elle a remercié le FNUAP pour ses multiples appuis au centre Urumuri.

Quant au ministère en charge de la santé publique et au personnel du centre Urumuri, Mme Ndayishimiye a exprimé vivement ses mots de remerciement pour leur don de soi dans le suivi des patientes et les a encouragés d’aller toujours vers l’avant.

Auparavant, le représentant du FNUAP et le secrétaire permanent au ministère de la santé publique et de lutte contre le Sida avaient convergé dans leur communication à saluer l’implication active de la première dame du Burundi pour sa contribution dans l’amélioration de la santé de la population burundaise.

A l’issue de son message, la première dame a remis une aide constituée de nourritures, des ustensiles de cuisine ainsi que du matériel de couchage et sanitaire, aux patientes hébergées dans le centre Urumuri.