• mar. Sep 27th, 2022

Elections des conseils des notables collinaires

ByAdministrateur

Sep 15, 2022

KAYANZA, 12 sept (ABP) – Toutes les collines et tous quartiers du Burundi ont abrité le lundi 12 septembre 2022 les élections des conseils des notables collinaires et des quartiers. Pour répondre à cet appel, le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, M. Martin Niteretse, s’est rendu sur sa colline natale de Magamba, en zone Murima de la commune et province Kayanza (nord), a-t-on appris sur place.

Dans une interview accordée à la presse après avoir posé cet acte patriotique, le ministre Niteretse a fait savoir que le gouvernement burundais a pris la décision de décentraliser davantage le système judiciaire. « Le processus a commencé par l’inscription des candidats notables collinaires pour se poursuivre avec la tenue des élections et la mise en place de cet organe au niveau des collines aboutira au désengorgement des juridictions dans différents tribunaux pour qu’il y ait une filtration des dossiers transmis au niveau des juridictions supérieures a-t-dit. Ces dernières s’occuperont des procès de grande envergure et non de n’importe quelle affaire, a précisé le ministre Niteretse. Pour lui, l’étape restante sera la formation et la prestation de serment des notables élus afin qu’ils sachent la mission qui les attend, leur niveau et leur compétence. Il s’est réjoui que tout cela servira non seulement la population mais également l’appareil judiciaire.

M. Niteretse a en outre indiqué que les notables collinaires devront connaître toutes les affaires, les juger, les apprécier et donner leur point de vue. A la question de savoir s’il n’y aura pas de chevauchement entre les   nouveaux notables élus au suffrage universel et les chefs de collines ou les anciens notables appelés « Abashingantahe », le ministre de l’intérieur n’y est pas allé par quatre chemins. Il a précisé que depuis que les notables élus auront prêté serment, les anciens Bashingantahe n’auront plus droit au règlement des conflits. Quant aux élus collinaires qui relèvent de l’administration du territoire, M. Niteretse a renchéri qu’ils auront à dire comme représentant local du gouvernement responsable et laborieux mais qu’ils n’auront pas à s’immiscer dans la gestion ou le fonctionnement des conseils des notables collinaires ou des quartiers.