• mar. Sep 27th, 2022

Cérémonies de remise et de reprise entre le ministre sortant en charge de l’intérieur et son successeur

ByAdministrateur

Sep 16, 2022

BUJUMBURA, 13 sept (ABP) – Le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique sortant, M. Gervais Ndirakobuca, a procédé le mardi 13 septembre 2022, à Bujumbura, aux cérémonies de remise et reprise avec son successeur, M. Martin Niteretse, a constaté l’ABP sur place.

Ont participé à ces cérémonies de remise et reprise, le directeur de cabinet du premier ministre, le colonel de police Nyandwi Datus, les gouverneurs provinciaux, l’inspecteur général de la police et son adjoint, l’inspecteur général du ministère en charge du développement communautaire et son adjoint, les responsables des commissariats généraux, les commissaires de police régionaux, les commissaires de police provinciaux, les administrateurs communaux et bien d’autres.

Dans son mot de circonstance, le ministre sortant et actuel premier ministre du Burundi, M. Gervais Ndirakobuca, s’est réjoui de la nomination de son successeur au ministère en charge de l’Intérieur car, a-t-il expliqué, ce dernier a évolué au même ministère. Il lui a promis de rester en franche collaboration pour la bonne marche des activités.

M. Ndirakobuca a rappelé que le gouvernement responsable et laborieux piloté par le chef de l’Etat, M. Evariste Ndayishimiye, est à l’œuvre pour le bien-être de la population, appelant ainsi les responsables administratifs au changement de mentalité et de travailler conformément à la loi tout en instruisant leurs dirigés à mettre en œuvre ce qu’ils sont, eux aussi, capables d’accomplir dans le cadre de bâtir un Etat de droit tel que souhaité par le président de la République.

Aux représentants du gouvernement responsable et laborieux de la province à la colline, M. Ndirakobuca leur a prodigué pas mal de conseils allant dans le sens de travailler avec assiduité, de rester à proximité de la population et de servir de modèle au travail tel que souhaité par le chef de l’Etat. Il leur a demandé de travailler côte à côte avec le ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage pour le bien-être de la population, avant de demander aux forces de l’ordre d’assurer leur mission de protéger la population et ses biens.

Parmi les défis qu’a rencontrés le ministère en charge de l’Intérieur pendant que le premier ministre Ndirakobuca était le responsable de ce ministère, il a cité entre autres, le non-respect mutuel et l’interférence dans les affaires, absence des réunions à temps, la mésentente entre les administrateurs et les présidents des conseils communaux, le retard au travail, la mauvaise délivrance des cartes nationales d’identité, le commerce frauduleux et le non-respect de la hiérarchie.

Le premier ministre a saisi cette occasion pour demander aux différents participants aux cérémonies de remise et reprise d’être humbles au travail, d’éviter l’orgueil et les ligalas. Il leur a également demandé de respecter les normes dans la gestion des finances publiques, de poursuivre la sensibilisation de la population à la protection de l’environnement, à la mise en commun des terres arables pour augmenter la production et au traçage des courbes de niveau pour protéger les terres cultivables, sans oublier de se ressaisir en ce qui concerne la plantation des arbres aux bords des routes et l’organisation des travaux communautaires dans leurs circonscriptions.

Le nouveau ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, M. Martin Niteretse, a, quant à lui, demandé aux responsables administratifs de bien assurer la chaîne de commandement et de faire le suivi dans tous les domaines de la vie de leurs entités administratives.

Pour rappel, le ministre sortant de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique est le premier ministre de la République du Burundi depuis le 7 septembre 2022 sur le décret No 100/105 du chef de l’Etat, M. Evariste Ndayishimiye. M. Ndirakobuca est alors le chef du gouvernement, selon l’article 129 de la Constitution de de la République du Burundi promulguée le 7 juin 2018