• mar. Sep 27th, 2022

Poursuite du mouvement de rapatriement volontaire facilité

ByAdministrateur

Sep 16, 2022

BUJUMBURA, 15 sept (ABP) – Quelques 16.533 rapatriés constitués de 5413 ménages ont regagné leur terre natale du 1er janvier 2022 au 29 août 2022 dans 96 convois. Ce mouvement de retour massif des burundais en terre natale s’inscrit dans le cadre du mouvement de rapatriement volontaire facilité par le gouvernement du Burundi et le HCR, a-t-on appris mercredi, du directeur général en charge du rapatriement, Nestor Bimenyimana.

Les rapatriés sont rentrés des camps des réfugiés de la Tanzanie, du Rwanda, du Nigeria, de l’Uganda de la RDC, du Mozambique, du Kenya, du Congo Brazzaville, de la Guinée Conakry et de la Guinée Bissau.

Dans ce mouvement de retour volontaire, les réfugiés vivant sur le sol ougandais viennent en tête avec un effectif de 4922 rapatriés.

Le Rwanda vient en 2ème position avec un effectif de 4283.

La direction générale en charge du rapatriement note aussi 3589 rapatriés qui sont rentrés de la Tanzanie, 2726 qui sont rentrés de la RDC, 903 qui sont rentrés du Kenya et 95 qui sont rentrés du Mozambique. La direction générale en charge du rapatriement enregistre néanmoins très peu de rapatriés en provenance du Congo Brazzaville, de la Guinée Conakry et de la Guinée Bissau qui enregistrent respectivement un retour de rapatriés de 01, 01 ; 01 ; et 02.

La direction générale en charge du rapatriement volontaire note aussi un retour volontaire de 201.610 rapatriés constitués de 66.884 ménages au cours de la période allant du 1er août 2017 au 29 août   2022. Ces derniers sont rentrés de la Tanzanie, du Rwanda, de la RDC, du Kenya, de l’Uganda, du Mozambique, de la Zambie, du nord Soudan et du Benin.

D’autres rapatriés sont rentrés du Burkina-Faso, du Cameroun, du Gabon, du Sénégal et du Malawi, du Congo Brazzaville, de la Guinée Conakry et de la Guinée Bissau. Tous ces rapatriés sont rentrés à bord de 581 convois.

L’accord tripartite qui a été signé à la fin de l’exercice 2019, prévoit le rapatriement d’au moins 2000 rapatriés par semaine à raison de 1000 rapatriés par convoi et deux fois par semaine