• mar. Juin 18th, 2024

Adoption à l’unanimité du projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord de Georgetown révisé

ByAdministrateur

Sep 30, 2022

GITEGA, 29 Sept (ABP) – Les sénateurs se sont réunis le jeudi 29/9/2022 à l’hémicycle de Gitega dans une séance plénière pour analyser et adopter un projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord de Georgetown révisé et signé le 20 juin 2021, à Bruxelles.

Dans ses explications, le ministre en charge des affaires de la communauté est africaine M. Ezechiel Nibigira qui a représenté le ministre des affaires étrangères et la coopération Albert Shingiro a fait savoir aux sénateurs que cette ratification permettra à l’Organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) de pouvoir faire des accords de partenariat avec d’autres partenaires au lieu de se fier uniquement à l’Union Européenne.

                                                                                                                                                                                            Le Ministre Ezechiel Nibigira

Il a également signalé que cet accord révisé vise à relever les défis du développement dans toutes ses dimensions, notamment l’environnement, le changement climatique, la paix, la sécurité, l’égalité des sexes et le développement du secteur privé.

Aussi, dit-il, les États membres sont résolus à consolider et à renforcer la solidarité et l’unité de l’Organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) et à prendre en compte les spécificités régionales dans la mise en œuvre des objectifs de l’organisation en question.

Les nouveaux partenaires de l’Organisation après cette résolution sont l’Inde, le Royaume Uni, l’Indonésie et d’autres pourront s’y ajouter plus tard.

Le ministre Nibigira a signalé que les apports positifs envers le Burundi dans le développement durable du pays depuis 1975, date de l’accord de Georgetown. Grâce à cette relation économico-diplomatique, dit-il, l’UE est le 2ème partenaire économique du Burundi après la Banque Mondiale. Suite à ces bénéfices du Burundi, selon lui, il est plutôt important que le Burundi renforce cette synergie des Etats membres de l’OEACP et, simultanément, la coopération Burundi-UE.

Signalons que l’acte constitutif du groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et des Pacifiques (ACP) a été révisé par le sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement réunis à Nairobi du 9 au 10 décembre 2019. Avant sa révision, l’ACP avait uniquement comme partenaire l’Union Européenne. Au cours dudit sommet, il a été décidé de transformer l’ACP en une organisation internationale dénommée : Organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), a-t-il ajouté.

Signalons également qu’après les explications fournies par le ministre Ezéchiel Nibigira, les sénateurs ont adopté à l’unanimité ce projet de loi.