• jeu. Juin 13th, 2024

Déclaration de l’AVOD à l’occasion de la commémoration du 29ème anniversaire de l’assassinat de Melchior Ndadaye

ByAdministrateur

Oct 24, 2022

BUJUMBURA, 20 oct (ABP) – L’Association des Veuves et Orphelins pour la Défense de leurs Droits (AVOD), a sorti une déclaration, jeudi 20 octobre 2022, à une journée de la commémoration du 29ème anniversaire de l’assassinat du 1er président démocratiquement élu, Melchior Ndadaye.

L’AVOD rend hommage au président Melchior Ndadaye et ses collaborateurs pour leur courage et bravoure dans leur combat pour la démocratie, d’après cette déclaration rendue publique par la présidente de l’association, Mme Ahishakiye Adèle.

Mme Ahishakiye a fait savoir que pour cette occasion, l’AVOD souhaiterait que tous les ayant droits soient reconnus et assistés. Une reconnaissance qui devrait être étendue à « ses proches collaborateurs sans oublier les mandataires politiques assassinés au cours de leur mandat et les fonctionnaires publics ayant subi le même sort », interpelle l’AVOD.

Selon Mme Ahishakiye, l’AVOD apprécie le travail de la CVR sur la qualification des évènements de 1972 et souhaiterait que « le gouvernement s’exprime là-dessus pour question de justice sociale des victimes afin que la CVR travaille sur les crimes similaires des autres années ». L’AVOD a tenu à féliciter l’État pour les initiatives qu’il entreprend pour le développement à travers la dynamique des coopératives dans le souci d’éradiquer la pauvreté.

Dans cette déclaration, l’AVOD demande à l’Etat d’appuyer les initiatives d’auto-développement que l’association a déjà mises en place. S’exprimant par rapport à la réparation, elle a interpellé le gouvernement à prendre en compte la réparation à l’endroit des victimes de différentes tragédies. Et cela dans l’objectif de « faciliter le processus de réconciliation pour une cohésion sociale entre citoyens burundais ».

D’après l’AVOD, le gouvernement devrait aussi revoir à la hausse la rente de survie octroyée aux ayant droits veuves et orphelins.

Quant aux témoins des massacres, l’AVOD les interpelle à « témoigner pour faciliter le travail de la CVR afin que vérité soit connue des citoyens ».

L’AVOD appelle, entre-temps, les Burundais à soutenir les initiatives du gouvernement dans le but de l’amélioration des conditions socio-économiques de la population. En citant comme amélioration : la disponibilité du sucre et du carburant.

Selon la présidente de l’AVOD, les victimes des différentes crises sont interpellées à renforcer la culture de la paix et la lutte contre l’esprit revanchard tout en appelant ces victimes à inculquer à leurs enfants les valeurs positives de notre culture burundaise.