• lun. Juil 22nd, 2024

Commémoration du 29ème anniversaire de l’assassinat du héros de la Démocratie

ByAdministrateur

Oct 24, 2022

BUJUMBURA, 21 oct (ABP) – Le Burundi a commémoré vendredi le 21 octobre 2022, dans toutes les provinces du pays, le 29e anniversaire de l’assassinat du président Melchior Ndadaye, héros national de la démocratie.

En Mairie de Bujumbura, les cérémonies ont débuté par une messe en sa mémoire à la cathédrale Régina Mundi, en présence des hautes autorités du pays dont le couple présidentiel, les présidents des deux chambres du parlement, le Vice-président de la République, le Premier Ministre, l’Ombudsman burundais, le secrétaire général du parti au pouvoir, l’épouse du Feu président Melchior Ndadaye et l’épouse de Feu Président Pierre Nkurunziza.

Etaient présents également dans ces cérémonies les membres du Gouvernement, des hauts cadres de l’Etat, les hauts cadres des corps de défense et de sécurité, les membres des corps diplomatiques et consulaires accrédités au Burundi, les représentants des différents partis politiques agréés au Burundi et d’autres.

Dans son homélie, le vicaire de l’archidiocèse de Bujumbura, Mgr Anatole Rugerinyange s’est référé à la parole du jour parlant de la solidarité, la consolidation de l’unité et du développement, rappelant aussi que le 21 octobre 1993, le feu de la paix s’est éteint pour céder la place à la violence. Il a en outre rappelé que la commémoration de la journée du 21 octobre est donc une occasion pour les burundais de se rappeler l’héritage du président Melchior Ndadaye, artisan de la paix, promoteur de la dignité de la personne humaine et de l’unité. Il a profité de cette occasion pour appeler à tous les burundais en général et les autorités en particulier à s’approprier l’héritage de feu Président Ndadaye en vue de bâtir une nation libre et démocratique.

Les cérémonies marquant le 29e anniversaire de l’assassinat du héros de la démocratie se sont poursuivies à la place des martyrs de la démocratie où est inhumé cet illustre disparu. Après la lecture de la biographie de feu Président Melchior Ndadaye, le Président de la République Evariste Ndayishimiye, accompagné de son épouse, a déposé la gerbe de fleurs, en hommage au feu Président Ndadaye, héros de la démocratie.

Le même acte a été ensuite posé respectivement par les représentants des corps diplomatiques et consulaire accrédité au Burundi, la famille biologique du feu Président Melchior Ndadaye, les familles de ses compagnons disparus avec lui, ainsi que les représentants des partis politiques et de la société civile.

Avant la clôture des cérémonies du jour, les participants ont écouté le discours que feu Président Melchior Ndadaye a prononcé à l’occasion de son investiture, grâce à la victoire de son parti politique SAHWANYA-FRODEBU en 1993.

En province Bubanza (Nord-Ouest du Burundi), les habitants de toutes les cinq  communes se sont rencontrés au chef-lieu de province, pour les festivités.  Huit partis politiques ont déposé leurs gerbes de fleurs au monument du Président Melchior Ndadaye, à savoir le Sahwanya FRODEBU, le CNDD-FDD, l’UPRONA, le CNL, FNL, APDR, ADR et CNDD.

Dans son allocution,  le gouverneur de la province Bubanza, Cléophas Nizigiyimana, se réjouit que le programme du héros de la démocratie est en train d’être mis en œuvre, notamment la sécurité pour tous, les forces de défense et de sécurité crédibles, la pratique de la Démocratie, le développement pour tous, la connaissance du passé douloureux, et autres. Dans le but d’être de bons héritiers du héros de la Démocratie, le gouverneur de Bubanza demande aux habitants de sa province à dépasser toutes leurs tendances, de vaincre la paresse et de s’adonner aux projets d’auto développement, et du développement de leur patrie. Il leur appelle à la confraternité, à la solidarité et l’entraide mutuelle, et au respect des autorités. A noter que les festivités ont été débutées par une prière à la Cathédrale Christ Roi de Bubanza, où, pendant l’homélie, le prêtre a invité les chrétiens au respect de la vie humaine, à la bonne cohabitation et à la complémentarité.

En province Bujumbura (ouest du Burundi), la commune Mutimbuzi a abrité les cérémonies du jour qui ont débuté par une messe en la mémoire des illustres disparus. Les festivités se sont poursuivies par le dépôt des gerbes des fleurs au monument du héros de la démocratie au chef-lieu de la commune par le cabinet du gouverneur, la commune Mutimbuzi, le parti CNDD-FDD au niveau provincial, le CNDD-FDD en commune Mutimbuzi, le parti FRODEBU, le CODEBU iragi rya Ndadaye, APDR et le FNL en province Bujumbura. Les partis UPRONA et le CNL auront brillé par leur absence.

Après avoir écouté le discours que le président Ndadaye a prononcé à l’occasion de la victoire de son parti, le gouverneur de la province Bujumbura a fustigé le comportement de certains partis politiques qui n’ont daigné se joindre aux autres lors des commémorations qui ont eu lieu les 13  et 21 octobre en l’occurrence le FRODEBU qui ne s’est pas présenté le 13 octobre à Mukike et l’UPRONA qui a fait de même le 21 Octobre à Mutimbuzi. Il a demandé aux partis politiques de se ressaisir car les héros nationaux sont pour tous les burundais a-t-il martelé. A la population de Bujumbura, il lui a demandé de sauvegarder la paix et la sécurité et de s’atteler aux travaux de développement, en se groupant en coopératives pour augmenter la production.

En province Bururi, les cérémonies ont débuté par une messe d’action de grâce célébrée à la cathédrale Marie Reine de Bururi et se sont poursuivies au monument de l’indépendance où des gerbes de fleurs ont été déposés par l’administration provinciale, des représentants des partis politiques agréés dont le CNDD FDD, UPRONA, SAHWANYA FRODEBU, APDR et l’ADER. La population présente a suivi le discours du président Melchior Ndadaye lors de la victoire des élections de 1993 et enfin le gouverneur Léonidas Bandenzamaso a demandé à la population à promouvoir l’unité un signe caractéristique de bonne cohabitation, du développement et de cohésion sociale.

En province, Cankuzo, la commémoration du 29e anniversaire de l’assassinat du héros de la démocratie a débuté par une messe d’action de grâce célébrée au lycée communal Rusagara de la commune Kigamba. A suivi le dépôt de gerbe de fleurs sur respectivement  par l’administration et les partis politiques à savoir : CNDD-FDDD, FRODEBU, CODEBU, UPRONA, CNL et ADR.

Dans son homélie, l’Abbé Jean Baptiste Kamiriro de la paroisse Muremera a appelé la population à  lutter contre tout esprit de discrimination raciale ou ethnique, mais à la simplicité et l’amour  qui mènent à la réconciliation des uns des autres. Aux dirigeants, il les a demandés de veiller à assurer  l’harmonie de tous pour promouvoir la démocratie.

                   Au 1er plan de droite à gauche, Mme Laurence Ndadaye, Mme Dénise Nkurunziza et Honorable Ndadaye

Le gouverneur de cette province Cankuzo M. Boniface Banyiyezako a exhorté la population à suivre l’héritage du président Ndadaye pour promouvoir l’unité, en s’attelant aux travaux d’auto-développement, mais également à l’amour et la solidarité.

En province Cibitoke, les cérémonies ont vu la participation nombreuse de la population, au chef-lieu provincial. Elles ont débuté par une prière d’ensemble suivie par le dépôt de 10 gerbes de fleurs, sur le monument érigé pour le héros de la démocratie. Ceux qui ont prié ont remercié Dieu pour la pluie, et ont demandé bénédiction pour les dirigeants et le peuple burundais, appelés à suivre les idéaux du Président Ndadaye. Les participants ont écouté le discours plein de conseils du feu Président Ndadaye après la victoire de 1993.

Les cérémonies en province Gitega ont débuté par une messe d’action de grâce, lue par Mgr Bonaventure Nahimana, à la paroisse catholique, Saint Sacrément de Rukundo. Dans son homélie, Mgr Nahimana a demandé à la population d’avoir un cœur ouvert à la réconciliation pour éviter le pays de retomber dans le chaos. Après la messe, des gerbes de fleurs ont été déposées au monument érigé en mémoire de l’illustre défunt, l’autorité provinciale, l’administrateur communal, la famille de feu Ndadaye, les partis politiques, tels que CNDD-FDD, SAHWANYA-FRODEBU, CODEBU Iragi rya Ndadaye, CNL, FNL, APDR, PMP Abagenderabanga et ADR.

                                                                   Des autorités présentes dans les cérémonies à Gitega

Le discours du gouverneur revêt la substance caractérisée par une paix pour tous, la défense de la démocratie, le respect des droits sous toutes ses dimensions, une unité nationale véritable, une véritable justice sociale, le partage équitable du gâteau national, la culture de l’amour du travail dans toutes les couches socioprofessionnelle et le respect du patrimoine national. Le discours de circonstance a été celui que feu Ndadaye a l’occasion de son investiture dans les fonctions de haut commandement de l’État.

A Karusi, après une messe à la mémoire du héros de la démocratie, les autres cérémonies se sont déroulées au monument de l’indépendance et de l’unité. L’administration, les forces de défense et de sécurité ainsi que quatre partis politiques à savoir le cndd-fdd, l’uprona, APDR et Frodebu ont déposé des gerbes de fleurs au monument. Le discours du président Ndadaye lors de son investiture a été écouté dans son entièreté avant que le chef de cabinet du gouverneur Innocent Ntirampeba ne s’adresse à la population présente. Revenant sur ce discours, le chef de cabinet du gouverneur a insisté le respect des droits humains, l’amour du travail et le partage équitable des fruits de ce travail. Il a invité la communauté de Karusi à garder jalousement la paix qui y règne sans rappeler les conséquences qu’elle a vécu suite la crise de 1993.

En province Kayanza (nord), les cérémonies ont débuté par une messe en sa mémoire célébrée à la paroisse christ Roi sise au chef-lieu de la province Kayanza. Elles se sont poursuivies au monument du héros de la démocratie où ont été déposées des gerbes de fleurs respectivement par  l’administration provinciale et communale, les forces de l’ordre, l’appareil judiciaire et les formations politiques œuvrant en province Kayanza. Après cela, les participants aux cérémonies ont procédé à l’écoute du discours prononcé par Feu Président Melchior Ndadaye.

Profitant de cette occasion, le gouverneur de Kayanza, a indiqué que la démocratie est pratiquement impossible si la production n’est pas bonne. Il a ainsi invité les habitants au renforcement de l’unité, à s’atteler au travail et à éviter de se regarder en chiens de faïence. Il a mis en garde ceux qui pratiquent encore la fraude du haricot et des minerais.

En province Kirundo, le gouverneur Albert Hatungimana a demandé à la population de Kirundo de suivre l’héritage de Melchior Ndadaye qui a laissé le message aux burundais qu’il faut travailler courageusement dans tous les secteurs dans l’optique de hausser la production et de faire face à la pauvreté. Il a ajouté que tout le monde est appelé à surveiller ces gens qui maltraitent les autres afin qu’ils soient punis conformément à la loi. C’est par cette voie qu’on consolide la démocratie, a martelé le gouverneur. Il a aussi fait remarquer que la population de Kirundo reconnait l’œuvre posthume de Melchior Ndadaye qui avait promis lors de sa propagande de transformer en lycée la prison qui était en cours de construction. Et voilà le lycée Kirundo qui a éduqué pas mal de cadres du pays. Le gouverneur de province a signalé que la province est en train de demander que l’appellation de Melchior Ndadaye soit attribuée à ce lycée historique.

Les cérémonies de la célébration du 29e anniversaire de l’assassinat du Héros de la démocratie le Président Ndadaye Melchior à Makamba a débuté par la messe en sa mémoire célébrée à la paroisse Saint Pierre Claver où le curé Pierre Niyonkuru a demandé à la population d’avoir un cœur de pardon.

Après la messe les cérémonies se sont poursuivies au monument de l’unité par le dépôt des gerbes de fleurs au monument de l’unité. Dans son allocution le gouverneur, Mme Françoise Ngozirazana, a indiqué que président Ndadaye a été assassiné par des soldats après 100 jours seulement au pouvoir. La population devra renforcer la démocratie, la vérité et protéger les intérêts généraux. Elle a ajouté que la population devra continuer à être solidaire et éviter toutes sortes de divisions.

En province de Muyinga (nord-est du Burundi), les cérémonies ont été délocalisées en commune de Gasorwe. Une messe d’action de grâce  en  mémoire de cet illustre disparu, a précédé les cérémonies du jour. Le  monument du 1er juillet a accueilli les gerbes de fleurs déposées par les représentants de l’administration, des forces de l’ordre et des partis politiques. L’assistance a eu droit de suivre un extrait de feu Président Ndadaye.

Dans son allocution, le gouverneur Jean Claude Barutwanayo a invité l’assistance, jeunes comme adultes à sauvegarder les valeurs, héritage de cet homme politique.

A Ngozi, cérémonies ont débuté par une messe. Onze gerbes de fleurs ont été déposées  sur le monument des héros nationaux. Les participants en dominance des élèves du Fondamental ont eu droit au discours prononcé par le Président Melchior Ndadaye lors de son investiture le 10 juillet 1993 après   la victoire du Parti FRODEBU aux élections législative du 29 juin 1993.

Le gouverneur de la province Emmanuel Ntaconsanze a exhorté les habitants de Ngozi à méditer sur le discours  du Président Ndadaye et poursuivre son héritage pour un Burundi nouveau d’unité, de tolérance, de respect des droits et développement durable.

En province Rutana, les cérémonies ont débuté par une messe de requiem qui a été célébrée à la cathédrale Saint Joseph de Rutana, et le dépôt des gerbes de fleurs par les administratifs dont le gouverneur de la province, les représentants des forces de l’ordre et de sécurité ainsi que des représentants des partis politiques. Dans son discours, le gouverneur de la province de Rutana, M. Olivier Nibitanga a indiqué que ce jour devrait servir aux peuples burundais comme une occasion de réfléchir sur le passé du Burundi, de veiller à ce que ce passé ne se reproduise jamais. Il a interpellé la population de la province à garder la paix et la sécurité, ainsi qu’à adhérer dans des coopératives pour leur développement et celui du pays.

A Rumonge, les cérémonies commémoratives ont été marquées par une messe de  requiem célébrée à la paroisse catholique de Rumonge et le dépôt des gerbes de fleurs au monument de l’unité par les administratifs, des responsables des corps de défense et de sécurité ainsi que des représentants des partis politiques. Différents discours ont été également prononcés après l’écoute du discours intégrale du président Melchior Ndadaye.

Le gouverneur Consolateur Nitunga a invité la population à promouvoir l’amour et l’unité, et surtout le pardon entre elle. Selon lui, cette démarche permettra à accélérer l’auto-développement de la population et à consolider la démocratie léguée par Melchior Ndadaye.