• dim. Juil 21st, 2024

Deux projets de loi adoptés par le sénat burundais

ByAdministrateur

Oct 24, 2022

GITEGA, 20 oct (ABP) – Les sénateurs se sont réunis en plénière, le 19 décembre 2022, pour analyser deux projets de loi dont l’un portant modification de la loi N°1/21 du 31 décembre 2010, portant statut des officiers de la force de défense nationale; et l’autre, portant modification de la loi N° 1/20 du 31 décembre 2010 portant statut des sous-officiers du même corps. Un sous-officier militaire ne peut pas gravir les échelons jusqu’à accéder au grade de la catégorie d’officier, peu importe les formations académiques subies. Un militaire évolue dans la catégorie où il a été recruté. Telles sont les explications fournies au sénat burundais par le ministre en charge de la défense nationale, Alain Tribert Mutabazi.

                                                                                  vue partielle des députés au cours du vote

A la question d’un sénateur voulant savoir pourquoi les sous-officiers en exercice et ayant des diplômes universitaires ne peuvent devenir des officiers. Cela perturberait les prévisions budgétaires qui sont élaborées compte tenu des effectifs du personnel recruté catégorie par catégorie.

Ces projets de loi ont été adoptés à l’issue d’autres questions soumises à l’invité gouvernemental. Parmi celles-ci, l’on citerait celle d’un sénateur qui a souhaité un traitement spécial à un militaire qui meurt sur le champ de bataille.

Le ministre Mutabazi lui a répondu par la négative. Sur le champ de bataille, a-t-il répondu, un militaire se trouve en mission de travail. Si il y succombe, sa mort est similaire à celui qui meurt étant en fonction, a-t-il ajouté.

D’autres questions qui ont eu des réponses satisfaisantes ont porté sur des éclaircissements sur le pourquoi du refus de la double nationalité aux militaires en fonction, du refus de mariage entre des militaires de catégorie différentes et l’exonération des véhicules de la catégorie des affaires et promenades en faveur des officiers retraités.