• dim. Mai 26th, 2024

Le Maire de la ville de Bujumbura rencontre les habitants de la commune Muha

ByAdministrateur

Oct 24, 2022

BUJUMBURA, 20 oct (ABP) – Le Maire de la ville de Bujumbura Jimmy Hatungimana a rencontré mercredi le 19 octobre 2022, la population urbaine de la commune Muha, zone Kanyosha pour recueillir leurs doléances et répondre à leurs préoccupations, comme  le chef de l’État l’a recommandé à tous les gouverneurs des provinces.

Dans son mot d’accueil, l’administrateur de la commune Muha Mme Nibasumba Dévote, après avoir souhaité la bienvenue au Maire de la ville de Bujumbura et à tous les participants à cette réunion, a fait savoir que la paix et la sécurité règnent  dans la commune Muha et que les habitants de cette commune s’attèlent aux projets de développement en se regroupant dans les coopératives et associations.

                                                                                          vue partielle des participants

Malgré cela, Mme Nibasumba déplore qu’en commune Muha, il y a des comportements qui restent à bannir. Elle a cité les cas de vol dans les ménages, l’ivresse, la consommation des boissons prohibées et des drogues, le concubinage, les conflits fonciers, les conducteurs des motos, des tricycles et des vélos qui dépassent les heures de travail ,les exploitants des rivières qui traversent la commune Muha dont Kanyosha, Kizingwe ,Mugere, Muha et  qui le font en violation  de  la loi ,les catastrophes naturelles dont les inondations pendant la saison pluvieuse  qui provoquent les  destructions des maisons, les ravins et autres.  Comme la population de cette commune s’élèvent à environ 300.000 habitants (trois cents mille) dont la majorité sont des jeunes, il a invité les parents, les administratifs de  la base au sommet à s’y impliquer énergiquement pour combattre ces mauvais comportements, afin de préparer un avenir meilleur pour les jeunes.

Prenant la parole, le Maire de la ville de Bujumbura  a insisté sur la synergie des efforts pour combattre ces comportements  qui,  selon lui,  handicapent aussi le développement du pays. A leur tour, les habitants de la commune Muha, zone Kanyosha ont adressé   leurs doléances au Maire de la ville de Bujumbura. Plusieurs questions posées concernaient  les conflits fonciers entre la population elle-même et  entre la population  et l’Etat suite au projet de viabilisation des différents quartiers de cette commune.

Pour le quartier Nyabugete, phase 4 et 5 où les autorisations de bâtir n’ont pas été délivrées parce que selon le gouvernement ces parcelles appartiennent à l’Etat. Le délégué de l’OBUHA dans cette réunion a invité ceux qui ont des parcelles  à Nyabugete 4 et 5, d’attendre   la décision de la plus haute autorité.

Ceux qui ont des parcelles dans les quartiers Kizingwe-Bihara, Nkenga-Busoro, l’OBUHA a promis que d’ici peu, le dossier sera vidé parce que le rapport a été transmis au ministre en charge des infrastructures pour que la viabilisation soit effective. Comme dans la viabilisation  53% reviennent aux  propriétaires des parcelles et 47% à  l’Etat dont 7% réservés à la  construction des infrastructures publiques dont les écoles, les formations sanitaires, les marchés, les logements sociaux, les abattoirs et autres, le Maire de la ville de Bujumbura a indiqué à l’OBUHA que dans certains quartiers déjà viabilisés les 7% ont été oubliés.

S’agissant du site Nyabaranda, ceux qui sont en conflit  sur  ce site, l’OBUHA  leur demande   d’amener le décret présidentiel qui leur a accordé  ces propriétés foncières, le seul document  qui  lui permettra de  résoudre ces  problèmes.

Ceux qui construisent des maisons dans des parcelles en conflit pendant la nuit, l’administration et la police vont faire la surveillance pour arrêter ce comportement, en les sanctionnant. Il en est de même pour ceux qui font l’extraction des matériaux de construction dans les rivières qui traversent la commune Muha, dont les pierres, le Maire de la ville de Bujumbura  leur a  demandé d’arrêter pour que la protection de l’environnement soit possible.

S’agissant de la construction  des dos d’ânes sur la route Bujumbura-Rumonge, côté Ruziba pour diminuer les accidents de roulage dont  les petits écoliers sont souvent victimes, le Maire de la ville a promis qu’il soumettra la doléance  à l’autorité pour que cet endroit puisse être doté des signalisations routières montrant  que c’est un endroit où les chauffeurs doivent faire beaucoup d’attention parce qu’il est beaucoup fréquenté par les enfants. Pour les quartiers qui n’ont pas encore de l’eau potable et de l’électricité, dont le quartier Kajiji, le Maire de la ville a promis de transmettre la doléance à la Regideso pour en faire une priorité dans les projets de distribution de l’eau et de l’électricité qui sont proches.

S’agissant du secteur de l’éducation qui présente beaucoup de défis dont les effectifs élevés dans les salles de classe, le manque de bancs pupitres, des salles de classes insuffisantes et autres, le directeur provincial de l’enseignement (DPE)  a demandé au Maire de la ville, d’organiser une réunion pour voir comment trouver des solutions à ces problèmes, ajoutant  que la Mairie de Bujumbura occupe les dernières places dans le secteur de l’éducation, contrairement aux années passées. Le Maire de la ville a recommandé à l’administrateur de la commune Muha  d’organiser cette réunion.