• lun. Juil 15th, 2024

A quand prendra fin la construction du stade moderne de Karusi ?

ByAdministrateur

Oct 31, 2022

KARUSI,  31 oct (ABP) – Le cabinet du gouverneur a organisé vendredi le 28 octobre 2022, une réunion a l’intention de tous les chefs de services provinciaux et communaux pour parler essentiellement de la construction du stade moderne de la province, un travail âgé de six ans et qui perdure.

La construction du stade moderne de Karusi a commencé avec l’année 2016, un projet que le gouverneur de l’époque Mme Calinie Mbarushimana, a dit que c’est un projet du feu président Nkurunziza. Ce dernier avait promis d’offrir les tôles, les tubes et les chaises pour la tribune et la population de Karusi fera le reste. Il a été demandé à la population en général et aux fonctionnaires et commerçants en particulier de contribuer pour la réussite du macro-projet.

Au départ, tous les fonctionnaires devaient participer mensuellement à hauteur de 3% de leur salaire. Certains l’auraient fait d’autres non et le cabinet du gouverneur en collaboration avec le comité en charge de la construction a pris une nouvelle stratégie de collecte. Toute personne âgée de 18 ans paie 1000 fr bu à la récolte du maïs et 1000 fr bu à la récolte du haricot tandis qu’il est fixé un montant à payer par catégorie chez les fonctionnaires.

Les tarifs varient entre 80.000 frbu et 4000 frbu et les chefs de services se chargent de la collecte. Aujourd’hui, les techniciens sur terrain disent que les travaux sont à 3/4 et notons que la célébration du soixantième anniversaire de l’indépendance a eu lieu à ce stade.  Les travaux en cours concernent les caniveaux, les fosses de collecte d’eau la clôture et la tribune secondaire.

Les contribuables sont toujours les fonctionnaires, les commerçants, la population et les natifs évoluant en dehors de la province d’après le chef de cabinet Innocent Ntirampeba, qui demande de maximiser les efforts afin de finaliser les travaux avec l’année 2023.

Signalons qu’avant de clôturer la réunion, le DPE Ferdinand Havyarimana à inviter les administrateurs communaux et son personnel de tout faire pour limiter les cas d’abandon scolaire qui restent nombreux (plus de 10.000 cas l’année passée) et le directeur du BPEAE Jean Séverin Sinzobatohana a rassuré la disponibilité des engrais chimiques FOMI.