• lun. Juin 17th, 2024

Ouverture de la première session ministérielle de la commission mixte de coopération entre le Burundi et l’Afrique du sud

ByAdministrateur

Nov 8, 2022

BUJUMBURA, 5 nov (ABP) – Le  ministre  des Affaires étrangères et de la coopération au développement du Burundi, l’Ambassadeur Albert Shingiro et son homologue de l’Afrique du sud,  Dr Naledi Pandor ont procédé vendredi le 5 novembre  à Bujumbura  à l’ouverture de la Session Ministérielle  de la Première Commission Mixte de Coopération (CMC) entre le Burundi et l’Afrique du sud.

En marge des activités de cette session. Albert Shingiro s’est  entretenu en tête à tête avec Mme Naledi Pandor de l’Afrique du Sud. Ces deux ministres ont exprimé leur profonde appréciation  de l’inauguration du mécanisme bilatéral  de la CMC entre  les deux pays. Ils ont convenu également de tenir des consultations politiques et diplomatiques régulières pour échanger des points de vue sur les questions régionales, continentales et internationales.

                                                                                             vue partielle des participants

Les deux parties ont également examiné  et échangé sur l’état des relations bilatérales et sont déclarées satisfaites des progrès réalisés dans divers domaines de coopération, centrés sur la réalisation du développement  durable mutuel , en mettant l’accent sur la lutte contre la pauvreté, l’élimination des inégalités et la création d’opportunités d’emplois viables pour tous.

Le ministre Shingiro  a réitéré  la reconnaissance du Burundi pour la contribution  efficace de l’Afrique du Sud  lors des négociations de paix  inter-burundaises qui ont été dirigées par  feu l’ ancien Président de l’Afrique du Sud, Nelson Mandela, dans le cadre des accords d’Arusha qui ont conduit à la paix et la stabilité chèrement retrouvées et  que le Burundi connait aujourd’hui.

Désireuses de renforcer davantage les relations bilatérales entre les pays, deux parties ont examiné les Accords et Memoranda d’Entente signés précédemment ainsi que leur état de mise en œuvre, précise le communiqué conjoint relatif à cette session.

Par ailleurs, les deux ministres se sont félicités des négociations  en cours dans les domaines d’intérêt mutuel suivants ; à savoir  la défense, l’éducation, la justice, mines et énergie, technologies et numérisation, immigration, la santé etc.

Pour parvenir à une prospérité durable,  les deux pays devraient accélérer la mise en œuvre de la Zone de Libre-Échange continental Africain (ZLECAF), ont-ils convenu.

A cette occasion, M. Shingiro n’a pas manqué de   souligner que le  Burundi reconnait la contribution de l’Afrique du sud à la suppression du Burundi à l’ordre du jour  du Conseil des Nations unies en décembre 2020. « Cette première session de la Commission mixte de coopération (CMC) a  fourni une plateforme fructueuse par le dialogue  et la coopération », ont martelé les deux ministres dans une interview accordée aux médias, rappelant aux responsables de ces deux pays à veiller à la mise en œuvre rapide des décisions prises lors de cette commission. Il sied de rappeler que la deuxième session de  cette commission sera tenue en République d’Afrique du Sud en 2024  à une date qui sera communiquée par voie diplomatique.