• ven. Juin 21st, 2024

Lancement officiel des activités du centre d’incubation industriel du cuir et du studio de conception

ByAdministrateur

Nov 8, 2022

BUJUMBURA, 5 nov (ABP) – Le ministre du commerce, du transport, de l’industrie et du tourisme, Mme  Marie Chantal Nijimbere a lancé officiellement vendredi le 4 novembre 2022 les activités du centre d’incubation industriel du cuir  et du studio de conception, sous le thème « Une industrie dynamique diversifiée et compétitive ».

                                                     Vue partielle des échantillons de souliers en cuir fabriqués localement

Dans son discours de circonstance, Mme Nijimbere a précisé que le centre de production des artisans de Kamenge est l’une des dix installations similaires de la région dirigées par l’initiative de l’institut africain du cuir et des produits en cuir. Elle a également  rappelé que le secteur de transformation du cuir est un secteur qui, une fois développé, le Burundi en  tirerait profil quitte à obtenir des produits finis destinés à l’exportation. Il s’agit des chaussures, des sacs à main, ceintures et des porte-monnaie.

Selon le ministre en charge de l’industrie, sur les 12 millions des burundais, prenons par exemple qu’un tiers de cette population a besoin de porter des chaussures en cuir. Une fois que  chacun prend une paire de chaussures par an ça sous-entend qu’il y aura les 9  millions de paires de chaussures qui ont besoin d’être  produits par an pour couvrir  les besoins de la population.

A cet effet, Mme Nijimbere a souligné que  le gouvernement du Burundi a appuyé ce centre d’incubation industriel de cuir en lui accordant un capital destiné à l’achat des machines de transformation du cuir ainsi le lieu de travail  dénommé centre artisanal de Kamenge. Mme Nijimbere a demandé aux responsables des associations qui vont œuvrer dans ce centre de le gérer en bon père de famille. Elle leur a également demandé d’ouvrir en Mairie de Bujumbura des centres commerciaux des produits fabriqués en cuir. Elle n’a pas manqué de remercier ceux qui ont déjà commencé à transformer le cuir avant de les appeler à travailler en synergie dans le but de produire une grande quantité afin d’avoir les produits à exporter.