• mer. Juin 12th, 2024

Les responsables administratifs appelés à s’impliquer pour la réussite de la campagne de vaccination de PPR

ByAdministrateur

Nov 10, 2022

CIBITOKE/MWARO/CANKUZO, 9 nov (ABP) – Les responsables administratifs des provinces Cibitoke, Mwaro et Cankuzo appelés à s’impliquer pour la campagne de vaccination contre la peste des petits ruminants (PPR) prévue à partir du 14 courant.

En province Cibitoke, l’inspecteur vétérinaire, M. Gérard Niyonsaba a interpellé tous les habitants de la province Cibitoke, à faire vacciner dès le 14 novembre, tous les ovins et caprins, âgés de trois moins et plus. L’appel a été lancé le mardi 8 novembre, au cours d’une réunion de sensibilisation des administratifs et des vétérinaires, organisée par le cabinet du gouverneur en collaboration avec le BPEAE.

                                                                                         vue partielle des participants à Cankuzo

Selon l’inspecteur national, la peste des petits ruminants est une maladie virale hautement contagieuse, mais qui n’attaque pas les humains contrairement à la fièvre de la vallée du Rift. Comme ce vaccin arrive, au moment où en commune Mabayi on est en train de vacciner le bétail contre la fièvre de la vallée du Rift, les cinq communes qui restent sont les seules concernées par le vaccin contre la PPR, a-t-on appris. Le même représentant du ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage, a mis en garde ceux qui n’amèneront pas leurs animaux au vaccin. Contrairement au vaccin de la fièvre de la vallée du Rift, qui exige une attente de 21 jours avant de consommer la viande, cinq à six heures suffisent pour consommer une bête vaccinée contre la peste des petits ruminants.

En province Mwaro, l’expert en insémination artificielle, Arcade Rukundo a fait savoir que la  qu’il s’agit de la troisième ou quatrième campagne de vaccination des chèvres et moutons, selon la province car, la peste était apparue au Burundi en 2017. Si un animal est attaqué, il meurt si rien n’est fait.

Le directeur provincial de l’environnement l’agriculture et l’élevage à Mwaro, Libert Nzokirantevye a demandé aux responsables administratifs de tout faire pour que cette activité soit faite à 100%. Qu’il n’y ait pas une chèvre ou un mouton qui restera sans être vacciné.  En province Mwaro, il est attendu 79.072 chèvres et 15.867 moutons pour la  cette campagne de vaccination de cette année.

En province Cankuzo, ça sera la 4ème campagne de vaccination des chèvres et moutons comme l’a indiqué le conseiller à la direction de la santé animale au ministère en charge de l’élevage, M. Sévérin Bagorikunda. Elle est organisée dans le but d’éradication de la peste des petits ruminants d’ici 2030.

M. Bagorikunda a appelé les administratifs à la sensibilisation de la population sur participation massive dans cette campagne afin que l’objectif fixé soit atteint.

Comme défis, on a parlé du manque de moyens de déplacement au niveau des bureaux communaux en charge de l’élevage et le surnombre des animaux ciblés au niveau des collines.

Face à ces questions, il a répondu qu’il va  porter le problème aux instances habiletés pour voir s’il y a moyens de procéder à la location des motos. Il est à signaler que sur plus de 146 milles chèvres, plus de 94 milles seront vaccinées tandis que sur plus de 12 mille moutons, plus de 8 milles bénéficieront ce vaccin en province Cankuzo.