• mer. Juin 12th, 2024

La fédération des pêcheurs et fournisseurs de poissons sommée d’arrêter la collecte d’argent

ByAdministrateur

Nov 16, 2022

RUMONGE, 16 nov (ABP) –  Dans sa tournée dans les différentes provinces du pays, le premier ministre burundais, Gervais Ndirakobuca a visité le mardi 15 novembre la province Rumonge pour écouter les doléances de la population et donner des orientations.

A cette occasion, le premier ministre a souligné que son  gouvernement ne cesse d’appeler les burundais à être exemplaires et responsables dans leurs services.  Cet appel a été lancé il y a deux ans, selon lui,  et a précisé que sa tournée s’inscrit dans le cadre d’auto-évaluation pour voir si cet appel a été entendu. Pour aboutir à un développement durable, M. Ndirakobuca a interpellé la population et les administratifs à se mettre au travail, en exploitant surtout les terres et à respecter les biens du domaine public.

vue partielle des participants

Les doléances des membres des coopératives regroupés au sein de la fédération des pêcheurs et fournisseurs des poissons au Burundi ont dominé la séance. Ces derniers ont reproché au président de cette fédération de collecter sans motif, de l’argent et des poissons. La destination de cet argent collecté depuis 2009 et de ce poisson reste inconnue,  selon les propos des membres de la fédération des pêcheurs et fournisseurs de poissons.

Interrogé sur ces allégations, Butoyi Gabriel, président de cette fédération n’a pas pu donner la lumière sur ces inquiétudes évoqués par les pêcheurs membres de la fédération.

Ainsi, pour éviter le désordre dans ce secteur, le premier ministre a sommé de suspendre la collecte de l’argent par les responsables de la fédération, rappelant que les prérogatives de collecter des taxes sont réservées à l’administration communale. Il a enfin prodigué des conseils à tous ceux qui songent à la création des associations ou coopératives, de ne pas mettre en avant les intérêts personnels mais, plutôt de se réunir afin de faciliter la bonne organisation et de penser au développement du pays dans son ensemble.

Le gouverneur de la province Rumonge, Léonard Niyonsaba, dans son mot d’accueil a indiqué que la situation sécuritaire est bonne dans toutes les communes de la province.

Cependant, il a souligné que les services déconcentrés éprouvent beaucoup de difficultés dont le maque du personnel et a demandé une intervention de l’Etat.