• lun. Juin 17th, 2024

Saisi de 87 téléphones et leurs accessoires lors d’une fouille surprise effectuée par la DPE

ByAdministrateur

Nov 28, 2022

KAYA NZA, 23 nov (ABP) – La  direction provinciale de l’éducation de Kayanza (nord) a saisi le jeudi 17 novembre 2022, 87 téléphones, 26 chargeurs, 13 écouteurs et 11 batteries. C’était au terme d’une fouille surprise organisée par cette institution sur toutes les écoles que compte les neuf directions communales de l’éducation de la province Kayanza, a appris l’ABP au cours d’une interview lui accordée le vendredi 18 novembre 2022.

Selon le directeur provincial de l’éducation à Kayanza, M. Désiré Hatungimana, l’organisation de cette fouille perquisition dans les établissements scolaires s’inscrit dans le  cadre de faire respecter l’ordonnance ministérielle du 19 juin 2020 portant harmonisation des règlements scolaires surtout en ses articles 32 et 42. C’était aussi dans le but de permettre aux élèves d’étudier tranquillement surtout en évitant toute chose pouvant les distraire.

M. Hatungimana déplore néanmoins des messages honteux contenus dans certains téléphones portables détenus par les jeunes filles, qui dégradent les mœurs burundaises. De plus, il a fait mention des élèves qui détenaient des téléphones qui coûtent cher alors qu’ils sont issus des familles aux faibles moyens et qui, malheureusement, n’ont pas de matériels scolaires suffisants. « Qui achètent ces téléphones de luxe et qui les alimentent en unités de recharge ? », s’interroge-t-il demandant aux éducateurs de rester toujours vigilants et de travailler en synergie dans la valorisation de l’éducation des élèves.

Pour directeur provincial de l’éducation à Kayanza, certains parents ont démissionné à l’éducation de leurs enfants, il exhorte ces derniers de se ressaisir pour suivre quotidiennement l’éducation de leurs descendants.

A l’endroit des pouvoirs publics, il souligne qu’il est grand temps de réglementer le port des téléphones chez les mineurs et qu’il faut, pour ce faire, qu’un parent voulant acheter un téléphone à son enfant puisse d’abord demander la permission spéciale et écrite à la police. Le constat amer est que le port des téléphones portables fait partie des principales causes de l’échec scolaire, conclut-il.