• sam. Juil 13th, 2024

Les opérateurs économiques appelés à investir dans la multiplication des semences

ByAdministrateur

Nov 28, 2022

KAYANZA, 22 nov (ABP) – Le  premier ministre burundais, M. Gervais Ndirakobuca, en compagnie de son épouse s’est joint le lundi 21 novembre 2022, à la direction générale de  l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi (ISABU), dans une activité relative à la récolte des mini-tubercules de pommes de terre sevrées le 1er août 2022, dans une serre érigée dans les enceintes du centre d’innovation de Munanira en commune Muruta de la province Kayanza (nord).

                  Photo de famille des participants à la récolte des mini-tubercules de pomme de terre

Au terme de cette activité, M. Ndirakobuca a indiqué que l’idée de monter le projet relatif à la mise en place d’une serre pour la multiplication des semences de pomme de terre est venue après que le chef de l’Etat ait demandé aux opérateurs économiques d’investir dans le secteur agricole pour la multiplication des semences.

Il a fait savoir que ces semences de pomme de terre de première génération ont été suivies par les techniciens de l’ISABU, raison pour laquelle ils doivent aussi être présents lors de la récolte de ces mini-tubercules a-t-il signalé. S’agissant des variétés de pomme de terre récoltées, il a cité, entre autres, la variété dite « Magome », celle appelée « Shangi »,  « Victoria » et « Mabondo ».

Selon le premier ministre burundais, la population bénéficiera beaucoup de cette production jugée très bonne.  Il a saisi l’occasion pour demander au peuple burundais en général et aux opérateurs économiques en particulier de s’investir dans le secteur agricole afin qu’il y ait multiplication des semences et de la production ce qui, pour lui, permettra à toute bouche d’avoir quoi mettre sous la dent et à chaque poche, de l’argent.

A la direction générale de l’ISABU, il lui est appelée à suivre de près la production des semences du début à la fin, tout en précisant que « Ce n’est pas tout opérateur économique qui se lance dans le domaine de multiplication des semences en vue de soutirer de l’argent, on investit dans ce domaine pour multiplier les semences seulement», a-t-il renchéri.

Quant au directeur général de l’ISABU, M. Alfred Niyokwishimira, il a salué l’apport du premier ministre burundais dans le secteur de multiplication des semences, ajoutant que c’est le premier qui s’investit dans la production des semences de première génération. « Si on n’a pas ces semences, il est impossible de produire des semences destinées aux agriculteurs ». Il a également précisé qu’à partir de 2024, tout agriculteur qui aura besoin des semences de pomme de terre sera servie facilement.

Il a appelé tous les investisseurs souhaitant emboiter le pas du premier ministre, à approcher l’ISABU pour la collaboration et l’accompagnement.

M. Niyokwishimira a saisi l’occasion pour demander au gouvernement burundais de continuer à appuyer cet institut de recherche surtout dans l’acquisition des réactifs et des équipements qui viennent de l’étranger ce qui permettra de barrer la route aux retards et aux absences d’approvisionnement.