• lun. Juil 15th, 2024

Célébration de la journée mondiale de l’enfance

ByAdministrateur

Nov 29, 2022

CIBITOKE, 26 nov (ABP) – Les cérémonies de la célébration de la journée internationale des droits de l’enfant, au Burundi, ont eu lieu le vendredi 25 novembre, au chef-lieu de la province Cibitoke et ont été rehaussées par la présence du vice-président de la République, M. Prosper Bazombanza, en compagnie du ministre en charge des droits de l’homme et d’autres représentants des institutions du pays, et des partenaires de l’enfance, sous le thème « « Inclusion et la non-discrimination pour le bien-être de tous les enfants ».

Cette journée qui a vu la participation des représentants des enfants y compris ceux vivant avec handicap, a été marquée par le dialogue des enfants avec le vice-président de la République, qui a répondu à leurs questions. Il leur a  conseillé de fournir des efforts dans leurs études et de profiter des opportunités pouvant  leur permettre d’aller de l’avant.

Il a prodigué beaucoup de conseils aux parents pour respecter la vie et le bien-être de l’enfant. Il a reconnu qu’il arrive des cas où des parents violent des droits de leurs enfants, sans le vouloir. Ainsi, le gouvernement ne ménage aucun effort pour promouvoir et faire respecter les droits des enfants, a-t-il indiqué.

Pour le vice-président, le gouvernement a beaucoup réalisé depuis la ratification de la convention relative aux droits de l’enfant en 1990, que ça soit en matière de l’éducation, de la santé, et autres. Il a révélé aussi d’autres projets du gouvernement dans l’enfance, dont l’informatisation de l’enregistrement des naissances, le code de protection de l’enfance, et le projet Merankabandi qui s’intéresse au bien-être des enfants marginalisés. Le vice-président Bazombanza a exhorté trois ministères à savoir le ministère  en charge des droits de la personne humaine, celui de la justice et celui en charge de l’intérieur pour concertation en vue des stratégies visant l’éradication du phénomène des enfants en situation de rue. Il n’a pas oublié de saluer les appuis multiformes des partenaires en général, et particulièrement l’UNICEF, et a plaidé pour toujours prêter main forte au gouvernement, dans la mise en oeuvre du PNDB 2018-2027. Pour la Ministre en charge des droits de la personne humaine, Mme Imelde Sabushimike, l’occasion était de commémorer la convention relative aux droits de l’enfant, et s’auto-évaluer pour des stratégies visant la promotion des droits de l’enfant. Concernant le phénomène des enfants en situation de rue, elle a demandé les orientations du gouvernement pour remédier à cette question. Quant au Représentant de l’UNICEF et de l’ONU, son engagement est de tout mettre en oeuvre,  afin de faire respecter les droits des enfants. Il a interpellé tout le monde à protéger les enfants, à les aider à grandir, et à avoir les mêmes chances d’atteindre leurs potentialités.