• dim. Juil 21st, 2024

La faible pluviométrie présage une mauvaise récolte dans certaines localités

ByAdministrateur

Déc 12, 2022

BUBANZA, 9 déc (ABP) – La faible pluviométrie présage une mauvaise récolte dans certaines localités de la province Bubanza, qui risquerait d’être suivie par la famine, a-t-on appris, le mardi 6 décembre, de certains des agriculteurs de la commune Gihanga (Nord-Ouest du Burundi), qui disent que, même la plupart des cultures vivrières, déjà plantées, n’ont pas poussées à cause de l’insuffisance des pluies.

Ces agriculteurs rencontrés au Village 1 Buramata, disent qu’ils ont vu la pluie le Lundi, depuis le mois de Septembre, et que les cultures vivrières déjà plantées n’ont pas poussées à cause de cette faible pluviométrie.

L’un de ces agriculteurs indique qu’il lui est arrivé à penser que ce sont ceux qui font l’extraction des moellons et sable à Buramata, qui ont ensorcelé la pluie afin que la route, où passent leurs camions, ne soit pas endommagée.

Ezéchiel Ndayongeje a, quant à lui, fait savoir qu’il s’inquiète de la famine qui planerait sur la province Bubanza et s’explique en disant que même si la pluie arrive à cette localité, aujourd’hui, qu’il n’y aura pas de saison culturale B car, poursuit-il, la récolte de celles qui seront semées, aura lieu en Mars.

Quant à Salvator Niyongere, responsable de la coopérative des riziculteurs du Village 1 Buramata, fait savoir que cette faible pluviométrie a fait que seuls 200 sur 360 hectares de leurs champs rizicoles, soient exploités, ce qui, selon lui, présage une diminution sensible de la récolte, et que la coopérative aura un manque à gagner d’environ 45%.

Ces agriculteurs demandent à tous ceux qui sont capables de voler à leur secours en leur donnant d’autres semences des cultures vivrières. Et aux concernés de multiplier des barrages d’irrigation car, dit-il, l’eau du barrage de Gatura reste insuffisante.