• dim. Mai 26th, 2024

Les jeunes appelés à se mettre ensemble pour mettre à profit leurs différentes connaissances

ByAdministrateur

Jan 3, 2023

BUBANZA, 3 jan (ABP) – Les membres de l’Association pour le développement intégral (ADI), dont le siège social est basé à Musigati en province Bubanza, se sont réunis, la semaine dernière, pour évaluer les réalisations de leur projet « Mutuelle pour l’éducation au développement intégral » (MUTEDI) et échanger sur les perspectives d’avenir.

Le président et représentant légal de l’ADI, M. Dieudonné Nshimirimana, a signalé que cette association s’est fixé l’objectif de mettre en œuvre des projets rentables à court terme dans le domaine de l’agriculture, notamment la promotion des cultures du maïs, du soja et de la patate douce, afin de servir de modèle à la population environnante.

Le vice-président du comité de gestion du groupement MUTEDI, M. Désiré Nduwimana a, quant à lui, indiqué à l’ABP, que la MUTEDI est fonctionnelle grâce aux cotisations mensuelles des membres et des crédits remboursables avec un faible taux d’intérêt. « Nous avons formé une famille du fait que nous nous entraidons mutuellement pendant les moments heureux et douloureux », s’est-il réjoui avant de demander à la population en général et aux jeunes en particulier de se regrouper en coopératives ou en associations afin d’exploiter leurs différentes connaissances et compétences, car, a-t-il signifié, l’union fait la force.

                                                                                     Photo de famille des participants

S’agissant des perspectives d’avenir, M. Nduwimana a signalé que dans un moyen terme, la MUTEDI compte passer d’un groupement financier à une microfinance, soulignant que cela sera possible grâce aux épargnes de ses membres. La mutuelle pour l’éducation au développement intégral compte aussi poursuivre son projet de préservation de l’environnement et intégrer d’autres membres qui manifestent la volonté de travailler avec les membres fondateurs de cette dernière.

Grâce à leur programme de préservation de l’environnement, M. Nduwimana a signalé qu’ils ont déjà planté 500 plants de bambous sur les berges de la rivière Nyamugerera en commune Musigati, afin de la protéger.

Les participants à cette réunion d’évaluation se sont réjouis de leurs réalisations et ont exprimé leur satisfaction par rapport à l’assistance sociale et à l’octroi des crédits à un faible taux d’intérêt aux membres internes, afin de réaliser des projets générateurs de revenus.

A titre illustratif, M. Salvator Niyonzima, un des membres adhérents à ce groupement, a indiqué que les avantages de la MUTEDI sont nombreux. « J’ai contracté un crédit à la MUTEDI et j’ai acheté trois chèvres. Maintenant, j’ai cinq vaches issues de la production de ces chèvres et j’ai acheté une parcelle dans laquelle j’ai construit un cabaret. Les six employés que j’ai embauchés dans ce cabaret sont bien rémunérés », a témoigné M. Niyonzima.

Il a, à cet effet, interpellé les jeunes en quête d’emploi à former des coopératives ou des associations, en vue de partager les connaissances acquises, ce qui va leur permettre de se créer des emplois pour se développer.

Il sied de signaler que les membres de l’ADI se rencontrent le 31 décembre de chaque année pour s’auto-évaluer. Le groupement financier MUTEDI est agréé par l’arrêté du gouverneur de la Banque de la République du Burundi (BRB) depuis 2021.