• dim. Mai 26th, 2024

Le duo ACORD-Burundi et AFAB évaluent ses activités

ByAdministrateur

Jan 6, 2023

MUYINGA, 5 jan (ABP) – Des membres des groupements mis en place par l’ONG Association pour la coopération, la recherche et le développement (ACORD) d’une part et l’association des femmes d’affaire au Burundi (AFAB) d’autre part, encadrés par le programme  » Participation citoyenne et prévention des conflits”(PCPC), piloté par ACORD, se réjouissent des résultats déjà atteints en matière de la sécurité humaine.

Cette satisfaction des membres des dits groupements a été mise à jour dans deux micros ateliers organisés mardi et mercredi respectivement en commune Muyinga, à Giteranyi par L’ONG ACORD. Plus d’un affirment que le projet PCPC-Birandaba a fondamentalement changé positivement le mode de vie des membres des associations ayant suivi des séances de renforcement de capacité. Aussi, indiquent-ils, la situation mal vécue par la communauté s’est transformée petit à petit en situation satisfaisante.

Le responsable du programme PCPC-Birandaba, Patrice Nsabayezu, exhorte les membres de ces groupements à jouer le rôle d’avant -garde dans la communauté afin de faire l’alerte précoce sur l’une ou l’autre situation difficile pour que les différents responsables y réservent une solution idoine.

L’administration communale de Muyinga, ne s’écarte pas de ces déclarations émanant des membres desdits groupements. Le secrétaire exécutif permanent en commune Muyinga, Jumaine Badende, apprécie, lui aussi, le travail de l’ACORD via le programme PCPC. » Les résultats déjà atteints en l’espace d’une année sont satisfaisants. Les activités réalisées dans le cadre du PCPC-Birandaba nous aident à mettre en œuvre le plan communal de développement communautaire (PCDC),  » a-t-il indiqué.

Même son de Cloche en commune Giteranyi.  Les activités réalisées par le PCPC-Birandaba visent d’une manière générale à asseoir la bonne gouvernance et l’amélioration de la relation interhumaine dans la communauté, mais avec une vision globale sur la sécurité humaine, témoigne-t-on. Selon des participants à ces micros ateliers, affirment avoir énormément appris dans les séances de renforcement des capacités organisées par le PCPC- Birandaba. Mme Valentine Kampogoza, résidant en commune Muyinga, tailleuse, avoue avoir eu des connaissances sur le civisme fiscal, sur l’entrepreneuriat grâce au PCPC- Birandaba. Sahabo Jumapili, commune Muyinga, déclare à son tour que les conflits sociaux tendent à diminuer.

Des intervenants, membres des groupements en commune Giteranyi ont fait le même constat quant à l’amélioration de la situation du départ. La protection de l’environnement est devenue une préoccupation des membres des groupements dans les deux communes. Ils sont également fiers de leur prise en compte dans des réunions de rendre compte à la population par l’autorité communale. Selon eux, la redevabilité de l’autorité vis à vis des gouvernés s’installe petit à petit contrairement à la période d’avant le PCPC- Birandaba.

Signalons que ce programme est exécuté dans les communes de Buhinyuza, Gasorwe, Giteranyi et Muyinga.