• mar. Juin 18th, 2024

L’association « Urisanze » contribue énormément à la prise en charge totale des personnes en âges avancées

ByAdministrateur

Jan 10, 2023

BUJUMBURA, 9 jan (ABP) – L’association « Urisanze » contribue énormément à la prise en charge totale des personnes en âges avancées, a indiqué Mme Béatrice Niragira, présidente de cette association sise dans la commune urbaine de Ntahangwa, zone Kinama, lors d’une interview qu’elle a accordée à l’ABP, le vendredi 6 janvier 2023.

Selon Mme Niragira, l’association Urisanze, œuvre pour le soutien et l’accompagnement des personnes âgées et surtout vulnérables qui ont l’âge de 60 ans et plus. Elle a ajouté qu’ils ont commencé cette association étant au nombre de 3 en 1998 pendant la crise que connait le Burundi.

Elle a fait savoir que le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) leur avait octroyé une aide alimentaire qui leur avait permis de nourrir un effectif de 150 à 300, hommes et femmes en âges avancées chaque mois, dans les zones de la ville de Bujumbura.

Elle a ainsi signalé qu’ils ont amélioré et travaille actuellement à l’intérieur du pays, dans 13 provinces et qu’ils parviennent à prendre en charge 1800 personnes par an sur toutes l’étendue du territoire national.

La présidente de l’association  Urisanze a en outre indiqué qu’au Carama, ils ont une maison ayant la capacité d’accueillir 15 vieilles femmes et souhaite construire une autre pour les vieux hommes au même endroit, soulignant que le projet est en cours.

Elle a ainsi précisé que les membres de l’association sont au nombre de 35 qui contribuent, chacun, à hauteur de 5000Fbu par mois. Elle a signalé d’autres personnes ayant l’âme charitable qui leur accompagnent dans la soutenance et l’accompagnement de ces personnes en âges avancées, par l’octroi des savons, de la nourriture, des habits ainsi que les matériels nécessaires.

Mme Niragira a saisi l’occasion pour remercier le Gouvernement du Burundi pour son appui financier de 900.000Fbu par an, demandant de continuer son appui financier et médicale même s’il a beaucoup de tâche à accomplir. Elle a également signalé que même si ces personnes âgées ont des cartes de soin, il y a celles qui ont des maladies chroniques qui nécessitent des médecins spécialistes.

Mme Niragira a en outre interpellé les jeunes burundais d’avoir un signe d’amour envers les personnes âgées et même envers leurs parents. Elle souhaite que ces jeunes adhèrent dans l’association pour que, dans les moments à venir, puissent eux-aussi accomplir ces tâches de soutenir et accompagner les personnes âgées, disant que c’est là où se trouve la bénédiction.