• ven. Juin 21st, 2024

Mésentente entre certains habitants de Kinyovu et l’administrateur de la commune Nyamurenza

ByAdministrateur

Jan 10, 2023

NGOZI, 7 jan  (ABP) – Au cours d’une réunion populaire de sécurité organisée par le gouverneur de la province de Ngozi Emmanuel Ntaconsanze le vendredi, un climat de mésentente entre certains habitants de la colline Kinyovu et l’administrateur de la commune Nyamurenza Césarie Nizigiyimana  s’est fait observer. Tout débute le jour de Noël. Selon une jeune femme qui s’est exprimée publiquement, l’administrateur Nizigiyimana m’a appelée dans un bistrot. Elle avoue avoir été sérieusement tabassée et blessée par l’administrateur elle-même en compagnie de ses agents de garde. La cause de tout cela reste une affaire de concubinage.

Selon d’autres personnes qui ont pris la parole, les litiges ont continué. L’Administrateur aurait continué de tabasser des gens y compris des femmes et des hommes. Il y en a même qui ont connu des blessures et ceux qui ont été ligotés avant de se voir transporter par le véhicule de la commune pour être incarcérés dans les cachots de la police à Nyamurenza. Un climat malsain s’est dès lors installé sur cette colline. Certaines personnes ont même fui leurs ménages. L’administrateur Nizigiyimana parle cependant d’un complot savamment orchestré par un groupe de natifs de cette commune pour la chasser du pouvoir. Ce groupe ferait des chantages et soulèverait même la population selon l’administrateur Nizigiyimana.

Le gouverneur de Ngozi Emmanuel Ntaconsanze a exhorté la population de Nyamurenza à rompre avec ces chicaneries. Selon cette autorité, les désaccords ont toujours existé. Mais il est toujours possible de se réconcilier. Pour ceux qui avaient quitté leurs ménages, le gouverneur Ntaconsanze les appelle à regagner leurs familles car l’heure est à la réconciliation.

Les habitants de Nyamurenza en général et particulièrement ceux de la colline Kinyovu doivent renouer avec la solidarité légendaire des Burundais, sauvegarder la paix et la sécurité et de consacrer au développement de leur entité.