• lun. Juil 15th, 2024

Descente du Ministre ayant la santé humaine dans ses attributions en provinces Muramvya et Gitega

ByAdministrateur

Jan 11, 2023

MURAMVYA /GITEGA ,11 jan (ABP) – Le Ministre de la santé publique et de la lutte contre le sida, Dr Sylvie Nzeyimana, en compagnie des cadres clés de son ministère, a organisé ce Mardi 10 Janvier  des visites dans les  provinces  Mwaro et Gitega en vue de s’ enquérir des doléances de la population.

En province Muramvya la rencontre a eu lieu dans la salle Maranathan du Chef-lieu de la province Muramvya (Centre-Ouest). En introduisant les échanges, le Ministre de la santé publique et de la lutte contre le sida, a indiqué que l’objectif  est descendre sur terrain tel que recommandé par le Chef de l’Etat burundais, échanger avec la population et si possible trouver remèdes à leurs doléances.

Dans son mot liminaire, le gouverneur de la province Muramvya, Diomède Nzabimana, a fait savoir que la paix et la sécurité sont au bon fixe et que les services de la santé se portent bien sur terrain. Des infrastructures sanitaires sont mis en place ou réhabilités au moment où des équipements et du personnel sont disponibles, a-t-il souligné. Il a salué le fait que des hôpitaux publics communaux se retrouvent dans les cinq communes que compte la province Muramvya où deux d’entre eux ont déjà eu l’ordonnance ministérielle . Le gouverneur de la province Muramvya a signalé que la province fait tout pour conserver la place de choix dans la lutte contre le covid19 et faire respecter les mesures barrières.

Parmi les doléances soumises au Ministre de la santé publique et de la lutte contre le sida figurent le manque d’eau et de l’électricité à l’hôpital communautaire santé-mère de Giko et de l’électricité au niveau de l’hôpital communal de Bukeye ainsi que le besoin du personnel de laboratoire.  La population lui a également demandé d’ouvrir officiellement de l’hôpital de la commune Mbuye , et de rendre disponible la route d’accès au centre de santé Kirama qui est également en besoin de l’eau potable.

Des grognes des usagers de la mutuelle de la fonction publique qui ne sont pas du tout satisfaits de la qualité  des prestations de cette mutuelle des employés de l’Etat, lui sont également parvenues.

Face à ces différentes interrogations, des réponses satisfaisantes ont été respectivement données par le Ministre ayant la santé publique, les directeurs généraux et le directeur bureau  provincial de la santé, chacun en ce qui le concerne.

                                                                                             Vue partielle des participants

Notons qu’à la clôture de sa décente en province Muramvya,le Ministre Sylvie Nzeyimana a félicité cette province qui se démarque dans le domaine de la santé de la population et a mobilisé les responsables sanitaires à veiller sur le renforcement de la bonne gouvernance.

En province Gitega, les responsables des structures sanitaires ont soulevé plusieurs préoccupations qui hantent ce secteur dans leur province. Il s’agit notamment de l’insuffisance du personnel, des véhicules, du matériel et des médicaments, le manque de formation en cours d’emploi pour certains employés, la malversation économique dans certains structures sanitaires, les manquements liés à l’évaluation-qualité dans les centres de santé, le manque d’information sur le changement de certains protocoles médicaux, la question de la politique salariale, le manque d’équipements dans certains hôpitaux et structures sanitaires etc.

La ministre de la santé publique et de lutte contre le Sida a, à cet effet, donné des orientations à ces préoccupations suivies des compléments des hauts cadres du ministère spécialisés dans chaque domaine et a promis le suivi. Elle leur a promis qu’elle va tout faire pour trouver des solutions à ces préoccupations.

La ministre Nzeyimana a interpellé les professionnels de la santé à Gitega d’avoir l’amour du travail, de respecter les heures de travail, de bien collaborer en vue d’améliorer les prestations et d’assurer le bien-être de la population. Elle leur a aussi appelé à éviter de mettre sur les réseaux sociaux tout problème qu’ils rencontrent en milieu du travail mais, de s’adresser à leurs chefs hiérarchiques pour trouver des solutions.