• lun. Fév 26th, 2024

Le ministre en charge de l’agriculture se réjouit des réalisations du premier semestre 2022-2023

ByAdministrateur

Jan 17, 2023

GITEGA, 16 jan (ABP) – Le ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, Dr Sanctus Niragira a procédé lundi 16/01/2023 à Gitega (Centre du pays), à la présentation du bilan des réalisations semestrielles pour l’exercice 2022-2023. Selon lui, le taux global de réalisation pour ce semestre est évalué à hauteur de 85%.

Le Dr Niragira a fait savoir que ce ministère s’est engagé à assurer la sécurité alimentaire à toute la population burundaise pour que chaque bouche ait à manger et de l’argent sans compromettre l’environnement.

Dans le domaine de la protection et amélioration du patrimoine productif, 5.969,65 ha de bassins versants ont été aménagés ; 71 735 certificats fonciers ont été délivrés ; 140 ha de marais ont été réhabilités ; 1.850 ha de marais et plaines ont été irrigués au niveau collinaire et 25 motopompes d’irrigation ont été distribuées.

Il a aussi signalé que dans le domaine de l’augmentation de la production agricole, 56.975,53 tonnes d’engrais organo-minéraux et 24.658,87 tonnes de dolomie ont été livrés pour les cultures vivrières au niveau des zones. Il a ajouté que le ministère a octroyé aux agriculteurs différentes catégories de semences dont 1.082.500 boutures de patate douce, 4.015 bouteilles de pleurotes, 55.647 plants de bananiers, 35.000 rejets d’ananas, 84.500 rejets de colocase et 186, 935 tonnes de semences de riz.

Le ministre Niragira a également fait savoir que dans ce domaine, le ministère a mis en place 3 centres communaux de développement agro-sylvo-pastoraux dans le cadre de l’encadrement de proximité à Nyanza Lac, Kabezi et Rugombo. 6 centres semenciers ont été appuyés en intrants agricoles ; 116 centres de rayonnement et 2.911 coopératives ont été encadrés. Il a signalé que 13.515 ménages agricoles ont bénéficié des crédits dans le cadre du renforcement de capacités financières des producteurs.

Comme perspectives d’avenir, le ministère Niragira a signalé que ce ministère va poursuivre la sensibilisation de la mise ne place des centres de rayonnement et des centres naisseurs dans toutes les communes et la mise en place des centres agro-sylvo-pastoraux. Il va aussi poursuivre et développer le volet valorisation post-récolte pour minimiser les pertes enregistrées et accompagner la constitution des stocks suffisant d’engrais afin d’éviter les retards dans la distribution.

Il a en outre signalé qu’il va essayer de maintenir la production agricole à un niveau satisfaisant et mettre en place des mécanismes de son augmentation. Il va aussi essayer de redynamiser les centres semenciers ; accompagner techniquement les coopératives dans la gestion des contributions du Gouvernement au développement des collines ; continuer les travaux de protection de l’environnement à travers le programme «  Ewe Burundi Urambaye » et la journée de Jeudi dédiée à la protection de l’environnement.

Signalons que dans cette poursuite d’activités, le ministère en charge de l’agriculture préconise aussi de mettre en place des stocks stratégiques de sécurité alimentaire à travers l’Agence Nationale de Gestion des Stocks de Sécurité Alimentaire (ANAGESSA).