• sam. Juil 13th, 2024

Le président Ndayishimiye reçoit en audience le fondateur du centre Songhaï

ByAdministrateur

Jan 19, 2023

GITEGA, 18 jan (ABP) – Le Chef de l’Etat M. Evariste Ndayishimiye a accueilli dans l’après-midi du mardi 17 janvier 2023, au palais présidentiel de Gitega (centre du pays), le prêtre dominicain Godfrey Nzamujo, fondateur et Directeur du centre agro-écologique de Songhaï. Le président lui a aussi fait visiter son centre naisseur agro-pastorale de Bitare en commune Bugendana, l’a constaté l’ABP sur place.

Dans un entretien qu’il a effectué avec lui, le président Ndayishimiye a indiqué qu’il est très content d’avoir rencontré physiquement le Père Godfrey Nzamujo car, a-t-il ajouté, il suivait sur You tube ses expériences en agriculture, élevage et la protection de l’environnement.

Le fondateur du centre Songhaï, a, quant à lui, indiqué qu’il est venu au Burundi pour voir le dynamisme des burundais, surtout dans le domaine de l’agriculture, car selon lui, dans les pays en voie de développement, l’effectif de la population monte au moment où la situation économique dans ces pays continue à rabaisser.

Le prêtre Nzamujo a également signalé que la dégradation du sol aujourd’hui constitue une crise énorme au niveau de l’agriculture. Il a ajouté qu’on ne peut pas cultiver n’importe comment dans un pays où la population monte et la terre dégrade. M. Nzamujo a, à cet effet, invité les africains à changer la manière dont ils cultivent, en adoptant souvent l’agriculture systémique pour améliorer la production agricole.

Il a également encouragé le président de la République du Burundi sur ses préoccupations d’augmenter la production agricole en mettant en place un centre naisseur agro-pastorale. Il a invité d’autres burundais à prendre le modèle à lui, afin de remonter la production nationale en synergie.

Il a interpellé les jeunes africains à transformer notre monde et à refuser la médiocrité. Il a indiqué qu’avec les jeunes, il a espoir que tous vont être changés en commençant par la mise en place de l’agriculture systémique pour combattre le mauvais développement, l’insécurité alimentaire et l’ignorance.