• dim. Juin 16th, 2024

Les riverains de la rivière Gasenyi plaident pour sa canalisation en amont

ByAdministrateur

Jan 25, 2023

BUJUMBURA, 23 jan (ABP) – La rivière Gasenyi proche du palais présidentiel Ntare Rushatsi et sépare les collines  Gatunguru, Gahahe, Gasenyi (commune Mutimbuzi de la province Bujumbura) et le quartier Carama de la mairie de Bujumbura. Les habitants riverains de cette rivière se disent menacés  du fait qu’elle n’a pas été canalisée en amont de la RN1 et que même les canalisations en aval ont été démolies et emportées par les eaux des pluies en provenance des montagnes, a constaté l’ABP lundi le 23 janvier 2023 après une visite effectuée au bord de cette rivière.

La population rencontrée  sur les lieux, remercie le bon Dieu pour l’absence des inondations  durant les mois de novembre et décembre 2022, comme c’était le cas les années passées. Malgré cela, ces habitants riverains vivent toujours la peur au ventre suite à la menace qu’elle fait peser sur eux.  Ces habitants du nord de Bujumbura ont expliqué que malgré que cette rivière ait été canalisée en 2018 en aval, les canalisations ont été détruites et ont été emportées par les eaux de pluie, expliquant que les travaux de canalisation devrait commencer en amont de la RN1 car, c’est là la principale source des dégâts observés notamment les objets de tous calibres comme les pierres, le sable, le gravier  et autres, viennent détruire les canalisations construites en aval, constate-t-on.

L’un des chefs des sous collines  de la colline Gasenyi, M. Nibaruta Caleb, lui a aussi expliqué que ceux qui ont fait les canalisations déjà  détruites, n’ont pas tenu en considération de la quantité et la force de l’eau qui traverse cette rivière, car,  l’eau en provenance des montagnes vient en grande vitesse et en grande quantité alors que la hauteur de la rivière n’est pas suffisante par rapport aux eaux qui la traverse. M. Nibaruta propose aussi la construction d’un grand bassin en amont de la RN1, qui va accueillir tous les objets en provenance de la montagne à savoir les pierres, le gravier, le sable, les arbres et autres et que seules les eaux puissent continuer.

Au moment où les mois de février, mars et avril se caractérisent par des pluies abondantes, les habitants vivant près de la rivière Gasenyi demandent que cette rivière soit vite canalisée en amont et en aval pour les protéger.  » S’il pleut pendant la nuit, nous nous réveillons pour surveiller si les eaux de cette rivière ne viennent nous emporter.  Nous ne sommes pas tranquille face à cette situation »         ,

a souligné, Mme Sibomana Violette,  qui précise aussi que le seul moyen de protection qu’ils ont sont les extracteurs des matériaux de construction en provenance des montagnes, qui au lieu d’être une menace pour cette rivière,  font le curage de ces matériaux qui bouchent la rivière pour que l’eau puisse couler dans son lit. Cependant ces  habitants gardent l’espoir, du fait que dans l’année passée, le ministre en charge des infrastructures a effectué une visite à cette rivière et leur a promis qu’elle sera canalisée dans les meilleurs délais.