• ven. Juin 21st, 2024

Trois membres du gouvernement en visite à Gitega

ByAdministrateur

Jan 30, 2023

GITEGA, 27 jan (ABP) – Trois ministres à savoir, le ministre en charge de la communication Mme Léocadie Ndacayisaba, le ministre en charge de l’énergie, Ir Ibrahim Uwizeye et le ministre en charge de l’éducation, Prof François Havyarimana, ont effectué le jeudi 26 janvier 2023, une descente conjointe dans la province Gitega (centre du pays), pour recueillir les doléances de la population.

Comme constat, plusieurs préoccupations de la population étaient centrées sur le domaine de l’éducation. Le ministre Havyarimana, lui aussi, a affirmé que son ministère est menacé par plusieurs défis.

                                                                                                                                         Vue partielle des participants

Partant du défi lié au déploiement des enseignants, M. Havyarimana a signalé aux directeurs des écoles publiques que désormais, le déploiement est considéré comme une affectation définitive aux enseignants pour éviter qu’il y ait des écoles avec surplus des enseignants par rapport aux autres, mais que les mutations sont permises. Il a également signalé que les enseignants non satisfait par leur déploiement et qui désirent avoir des mutations, peuvent s’adresser à leur directeur communal de l’enseignement ou directeur provincial de l’enseignement, pour analyser leur cas, à condition qu’il y a un enseignant qui reste dans les classes qu’ils occupaient après leur départ. Il a en outre interpellé à tous les responsables des établissements scolaires publiques, à payer les veilleurs de ces écoles le plus tôt possible tenant compte qu’ils ont tous reçu des frais de fonctionnement, parmi lesquels figurent 15.000F qu’on paie à chaque veilleur.

Le ministre Havyarimana a également donné une période de 15 jours à tous les responsables des établissements scolaires qui n’ont pas encore décerné les diplômes à leurs lauréats pour l’année scolaire 2021-2022. Il a en outre suggéré que le directeur provincial de l’enseignement en collaboration avec le gouverneur de Gitega, vont dresser une liste de tous les directeurs qui, jusqu’à maintenant n’ont pas donné des diplômes aux élèves qui ont terminé leurs études dans l’année scolaire 2020-2021, pour être remplacés par d’autres.

L’autre défi soulevé concerne les éducateurs qui couchent ensemble avec leurs éduquées. Sur ce, le ministre en charge de l’éducation a indiqué qu’il va mener des enquêtes approfondies pour savoir la réalité et punir le coupable conformément à la loi.

Signalons que d’autres défis soulevés par les participants à la réunion étaient liés à la dégradation de la qualité des enseignements, un petit nombre des lauréats qui fréquentent l’université du Burundi par rapport à ceux qui ont réussi à l’examen d’État, la mise en place des primes pour les directeurs, l’augmentation des frais de restauration pour les élèves internes, l’introduction des sections langues dans les établissements à régime d’internat, etc. A toutes ces préoccupations, le ministre Havyarimana a répondu que tout dépend du budget national