• dim. Juin 16th, 2024

Lancement officiel des premières formations aux professionnels comptable du Burundi

ByAdministrateur

Fév 7, 2023

BUJUMBURA, 1er fév (ABP) – Le directeur général du budget et de la politique fiscale au ministère en charge des finances M. Dominique Ndayishimiye a ouvert lundi le 30 janvier 2023 à Bujumbura, les cérémonies de lancement officiel des premières formations Certified public accountant (CPA) et Certified accountant for technician (CAT) aux professionnels comptables, organisé par l’ordre des professionnels comptable du Burundi (OPC).

M. Frédéric Gahungu, président de l’OPC

Selon M. Ndayishimiye, l’OPC a connu une évolution sur les différents aspects comme en témoigne ses réalisations pendant les cinq dernières années. Celui-ci est constamment impliqué dans l’amélioration de la réglementation comptable au Burundi afin d’offrir un bon environnement des affaires et conduire son expansion dans un contexte de mondialisation de plus en plus complexe.

En effet, a-t-il ajouté, la profession comptable doit envisager son avenir à la lumière de l’évolution des normes comptables internationales ainsi que des normes d’exercice de la profession comptable recommandées au niveau régional puis, au niveau mondial.

Il a également indiqué que le Burundi s’est lancé dans la dynamique d’adapter son système comptable national aux normes généralement admises, en réponse aux faiblesses relevées. Ainsi, a-t-il signalé, l’aboutissement du processus à l’adhésion effective de l’OPC ouvrira le Burundi au boulevard de formation de ses professionnels comptables pour renforcer leurs capacités opérationnelles et pour améliorer les conditions de discipline et de contrôle-qualité.

En plus, a-t-il signalé, l’adhésion à l’International fédération accountant (IFAC), est la voie obligée de passage pour moderniser la profession comptable au Burundi. En tant que partenaires de l’Etat et des entreprises, M. Ndayishimiye a fait remarquer que l’engagement de l’OPC à accompagner l’accélération de l’adhésion à l’IFAC, devrait aider, par la qualité de l’information financière disponible, à mieux collecter les ressources de l’état et à améliorer la gestion desdites ressources pour une meilleure prise en compte des ambitions de développement.

Prenant la parole, le président de l’OPC, M. Frédéric Gahungu a fait savoir que l’OPC contenait des gens qui avaient fait les finances car il n’y avait pas des diplômes particuliers pour les comptables, a-t-il souligné. Pour être membre de l’OPC, il a précisé que chaque membre doit avoir un diplôme de l’expertise comptable ou des techniciens comptable, ces membres inscrits vont fréquenter 300 heures par an et devraient atteindre les programmes de formations CAP et CAT, qui les permettra de bien faire leur travail. M. Gahungu a en outre fait savoir qu’il existe deux catégories des comptables dans la profession comptable, celle de technicien comptable et celle des expertises comptables.