• ven. Juin 21st, 2024

Présentation des grandes réalisations du ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida

ByAdministrateur

Fév 7, 2023

BUJUMBURA, 31 jan (ABP) – Le ministre de la Sante publique et de la lutte contre le SIDA, Mme Sylvie Nzeyimana, a présenté, lundi le 30 janvier 2023 à Bujumbura, les grandes activités réalisées par ce ministère au cours du deuxième trimestre 2022-2023 et les perspectives pour le troisième trimestre 2022-2023.

Pour la gratuité des soins pour les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes et celles qui accouchent, elle a indiqué qu’un effort particulier a été fait par le gouvernement au mois de décembre 2022, en payant aux formations sanitaires, un montant de plus de 37 milliards de nos francs, pour les soins et plus de BIF 24 milliards, pour les soins dispensés aux utilisateurs de la carte d’assistance médicale (CAM).

Dans le cadre de la lutte contre les épidémies et les pandémies, le ministère a préparé  et a validé un plan national de préparation et de riposte contre Ebola pour faire face à un éventuel cas de cette épidémie sur le territoire burundais, après la déclaration de cette maladie à virus Ebola en Ouganda au mois de septembre 2022.

Mme Nzeyimana a également signalé que le ministère a poursuivi le dépistage de la covid-19, la recherche active des cas dans la communauté et dans les formations sanitaires et la prise en charge des cas positifs, de même que la vaccination des candidats volontaires aux vaccins contre la covid-19.

                                                                      Vue partielle des cadres au sein de ce ministère

Dans le cadre du renforcement de la bonne gouvernance et du leadership, des descentes d’inspection de la gestion des fonds publics dans les formations sanitaires ont été effectuées, où 38 formations sanitaires ont été visitées. De cela, elle a souligné qu’un montant de 39 985 408 Fbu a été détourné, tout en précisant que l’objectif du ministre est que cette somme soit remboursée en totalité. Elle a aussi annoncé que certains responsables des malversations financières ont été sanctionnées et d’autres ont été traduit devant la justice.

Le ministre Nzeyimana n’a pas manqué de signaler que des réunions hebdomadaires de coordination des activités ont été tenues régulièrement à tous les niveaux de prestations ainsi que celles du cadre du dialogue social avec les partenaires sociaux.

Concernant les perspectives pour le troisième trimestre 2022-2023, le ministre ayant la santé publique dans ces attributions a indiqué que le ministère prévoit mener des activités de lutte contre  l’épidémie de choléra qui s’est déclarée à partir du 30 décembre 2022 dans les districts de la mairie de Bujumbura , en communes Isare  et Rugombo, ainsi que la sensibilisation  de la population de la plaine de l’Imbo pour la prévention contre cette épidémie. Il prévoit aussi  poursuivre la surveillance, le dépistage  et la prise en charge des cas positifs à la covid -19, organiser et mettre en œuvre une revue annuelle conjointe des réalisations  de santé en collaboration avec les partenaires au développement et les autres ministères sectoriels pour l’exercice 2022,a-t-elle signalé.

Mme Nzeyimana a également révélé la poursuite du suivi des constructions et équipements des hôpitaux communaux, veiller à la bonne gouvernance dans les structures et formations sanitaires par les audits réguliers, suivre les activités de mise en œuvre des projets Nyakiriza, Nkuriza et Covid-19, poursuivre des actions de contrôle de la qualité du médicament ainsi que l’approvisionnement et le transport sécurisé des médicaments jusqu’au niveau des pharmacies de district.

Le ministère de la santé publique prévoit aussi, au cours de ce trimestre, construire et équiper le bureau du district sanitaire nord avec une valeur de 567.762.000 Fbu, financée par Enabel, développer une version Web du dossier médical des personnes vivant avec le VIH (sida info web) dans 759 sites de prise en charge du VIH, pour un montant de 8.534.400.000 Fbu, poursuivre le processus d’élaboration d’une stratégie de financement  de la santé vers la couverture sanitaire universel ainsi que la mise  en œuvre de l’enquête sur la disponibilité et la capacité opérationnelle des services de santé et l’enquête sur l’évaluation de l’impact de l’appui au système de remboursement du paquet minimum de services de santé.