• lun. Mai 20th, 2024

Le Chef de l’Etat inaugure la 14ème édition du déjeuner de prière

ByAdministrateur

Mar 6, 2023

BUJUMBURA, 1er   mars (ABP) – Le président de la République, M. Évariste Ndayishimiye, a rehaussé de sa présence les cérémonies organisées par le parlement pour  la 14ème édition du déjeuner de prière. Une célébration qui a été marqué par l’ouverture solennelle du bâtiment de l’assemblée nationale : Salle de conférence internationale « Agateka Hall ».

Le président de l’Assemblée Nationale, dans son allocution a remercié le président de la République qui a contribué pour la construction de ce bâtiment.

Mme Denise Nkurunziza qui a dispensé l’enseignement de ce jour s’est basé sur le thème   » Soyez les bons serviteurs de Dieu »,  une  interpellation faite aux dirigeants du pays »

Elle a fait savoir qu’un dirigeant qui met en pratique cela, ne peut pas être corrompu ou mettre sous le courroux ses dirigés. Elle a fait savoir que Dieu n’aime pas l’injustice. Elle les a interpelés à s’acquitter chacun de son devoir, avoir bon cœur,  avoir la crainte de Dieu.

Dans son discours de circonstance, le président de la République, M. Évariste Ndayishimiye a interpellé les Burundais à la sauvegarde de leur culture et d’éviter les mauvais comportements. À ce propos, il a fustigé le comportement gay ou lesbien de même que l’avortement, des comportements qui ne cadrent avec la tradition burundaise. Des comportements qui sont source de malédiction. « Le Burundi connait Dieu depuis des générations », a fait savoir le président appelant les Burundais à garder ce patrimoine culturel.

Le président Ndayishimiye est revenu sur le thème qui interpelle les dirigeants à se comporter en bons serviteurs de Dieu. Son constat est que malheureusement certains dirigeants ne pratiquent pas cette vertu. Pour lui, le jour où les leaders se lèveront comme un seul homme, le pays va connaître la croissance. Le pays a beaucoup d’atouts mais, sans engagement rien n’est possible, a-t-il dit. M. Ndayishimiye a indiqué qu’il se remarque certains dirigeants qui pratiquent l’autocratie, font confiance seulement à ceux de leur ethnie de leur région, appartenance politique.  Ce comportement qui nuit à l’essor du pays. Du moment que les meilleurs, même s’ils font tout leur possible, ne sont pas considérés. D’où un changement en profondeur s’impose, selon les propos du président de la République.

Il a tenu à prodiguer des conseils aux dirigeants. Ainsi, il a interpellé leur conscience à se considérer comme des serviteurs du peuple Burundais. Le dirigeant burundais est appelé à bannir le tribalisme sous toutes ses formes, à s’investir en actions concrètes qui incite toute la population à se mettre au travail, en prenant les devants, à pratiquer la bonne gouvernance dans leurs fonctions respectives. Pour le président de la République le concept de mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, doit être la préoccupation de tout dirigeant pour que la machine du développement soit engrangée.

Le président de l’Assemblée Nationale a offert un certificat d’honneur au président de la République pour son soutien à la construction du bâtiment de l’assemblée Nationale : « Agateka Hall ». Les cérémonies ont continué par le partage d’un verre pour l’inauguration de ce bâtiment.