• lun. Juin 24th, 2024

Les leaders invités à être des conseillers des magistrats

ByAdministrateur

Mar 13, 2023

BUJUMBURA, 13 mars (ABP) – Le corps de la magistrature a organisé samedi le 11 mars 2023 au palais présidentiel de Kiriri, les cérémonies de présentation des vœux 2023, au chef de l’État en même temps Magistrat suprême et sa famille. Les cérémonies ont vu la participation du vice-président de la République du Burundi, le premier ministre, les membres du gouvernement, le président de la cour suprême, le président de la cour constitutionnelle, les cadres de la présidence, les gouverneurs des provinces, les commissaires de la CNIDH et de la CVR et autres.

Le président de la cour suprême Emmanuel Gateretse a salué le pas déjà franchi par les instances judiciaires au cours d’une période de 6 mois après la rentrée judiciaire 2022 – 2023.  Selon lui, plusieurs activités ont été réalisées dont l’exécution des jugements. Il a demandé aux magistrats de continuer à travailler conformément à loi judiciaire et à la déontologie professionnelle de leur métier.

                                                                                                      Mme la ministre de la justice Domine Banyankimbona

 

La ministre de la justice, Mme Domine Banyankimbona, a profité de cette occasion pour présenter les réalisations du ministère de la justice pour l’année 2022.

Selon elle, au cours de l’année 2022, plusieurs activités ont été réalisées. Elle a cité la mise en place des notables collinaires sur toute l’étendue du pays pour faire asseoir la paix et la sécurité comme le socle du développement, des campagnes d’exécution des jugements pour diminuer les procès au sein des tribunaux, des descentes sur terrain pour écouter les doléances des justiciables et autres. La ministre Banyankimbona n’a pas manqué de signaler qu’au cours de l’année 2022, 41 magistrats ont été révoqués de leurs fonctions à cause de la corruption.

Parlant des défis qui hantent ce secteur, Mme le ministre a indiqué ceux lié au manque de matériels suffisants dont les véhicules et les ordinateurs pour exercer leurs fonctions convenablement. Malgré la présence de ces défis, les réalisations du ministère de la justice pour l’exercice 2022 sont satisfaisantes, a-t-elle affirmé.

Pour l’année 2023, le ministre de la justice a réaffirmé que son ministère va continuer à faire des descentes sur terrain pour écouter les préoccupations de la population.  Elle a promis aussi de fournir beaucoup d’efforts pour réduire la population carcérale, expliquant que cette dernière constitue un lourd fardeau pour le pays étant donné que les prisonniers consomment sans produire. Mme le ministre a promis également de continuer le projet de digitalisation des services de ce ministère. Elle a terminé ses propos en souhaitant en son nom et au nom du corps de la magistrature, les meilleurs vœux de l’année 2023 au Président de la République du Burundi et sa famille.

Dans son allocution le chef de l’État a, lui aussi, salué le pas déjà franchi par la justice burundaise, expliquant que la justice est un bon pilier de la sécurité et du développement durable d’un pays. Il a demandé aux magistrats de valoriser la justice en tout et partout. Pour lui, le corps de la magistrature doit être au service de tout burundais. Les magistrats doivent éviter le trafic d’influence basé sur l’ethnie, la région, la religion, le voisinage et autres dans leurs jugements. Les chefs de juridictions et les procureurs ont été aussi demandés d’éviter l’emprisonnement des personnes accusées de petites infractions et de traiter avec célérité les dossiers pénaux.

Les administratifs, c’est-à-dire les administrateurs et les gouverneurs des provinces et les autres leaders sont interpellé à être des conseillers des magistrats expliquant que certains manquements liés à la mauvaise collaboration entre les magistrats et les administratifs se manifestent encore. C’est aussi dans le but de promouvoir le secteur de la justice, et surtout dans le souci de réduire le nombre de jugements au sein des tribunaux et parquets.

À la question du matériel insuffisant au ministère de la justice, le chef de l’État a promis d’octroyer 50 ordinateurs et 36 motos à ce corps de la justice. Le président Ndayishimiye a profité de cette occasion pour donner 6 vaches à 6 employés de ce ministère qui ont été exemplaires dans l’exécution de leurs fonctions. Il n’a pas manqué de souhaiter lui aussi meilleurs vœux de l’année 2023 à tout le corps de la justice.

Le ministère de la justice a aussi octroyé au chef de l’État 2 vaches, l’une dénommée  » Yabutungane “, l’autre dénommée  » Yaterambererirama  » et un mouton  » Nyamweru » comme signe de reproduction et de cohabitation pacifique qui caractériseront ces vaches.