• mer. Juin 7th, 2023

La population est appelée à avoir confiance en ses administratifs

ByAdministrateur

Mar 21, 2023

RUMONGE, 21 mars (ABP) – En compagnie des administratifs, des députés et sénateurs élus dans la province Rumonge, l’ombudsman burundais, Mme Aimée Laurentine Kanyana, s’est joint à la population de la colline Mutambara, en zone Gatete de la commune et province Rumonge, dans des travaux de plantation des plants d’arbres, où 7000 plants d’arbres y compris les arbres fruitiers ont été plantés.

Dans son discours, le gouverneur de la province Rumonge, Léonard Niyonsaba a remercié l’ombudsuman burundais pour son séjour en province Rumonge afin de recueillir les doléances de la population et lui a demandé d’intensifier, si c’est possible, des visites dans la même province du fait que la résolution des problèmes liés aux conflits fonciers nécessite des efforts provenant de différentes institutions.

S’adressant à la population participant dans les travaux, l’ombudsman burundais a interpellé la population de la province Rumonge à éviter la haine pour le développement. Confirmant qu’elle vient de séjourner pendant trois jours en train de recueillir les doléances de la population, Mme Kanyana a indiqué que la situation des conflits fonciers ne devrait pas être un prétexte pour déstabiliser la sécurité ou le développement de la province. Elle a ainsi rappelé la population de cette localité que toutes les institutions ont été mises en place pour le bien être de la population.

La solution des problèmes sociaux qui s’observent doit être interne selon elle, déplorant ainsi le comportement de certains qui préfèrent propager sur les réseaux sociaux, leurs problèmes au lieu de saisir l’administration locale. Elle a aussi remercié les participants dans les travaux, signifiant que la protection de l’environnement par la plantation des arbres est indispensable et surtout pour la rivière Murembwe située sur la colline Mutambara dont ses berges nécessitent d’être protégés pour ne pas causer des dégâts à la population et aux champs riverains.