• mer. Mai 22nd, 2024

Le secrétariat permanent du CSM en dissémination de ses missions et de celles du CSM

ByAdministrateur

Mar 23, 2023

GITEGA, 23 mars (ABP) – Le  secrétaire permanent du Conseil supérieur de la magistrature du Burundi, M. Gérard Ngendabanka et sa suite, en tournée dans les provinces pour vulgariser les missions et le fonctionnement dudit secrétariat et du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a rencontré, dans cette perspective, mercredi, le 22 mars 2023, à Gitega (centre du pays), des parlementaires, des chargés de l’application de la loi, des administratifs de tous les niveaux de la province, des notables collinaires et la population de la province de Gitega.

Dans sa communication, M. Ngendabanka a fait savoir que le CSM n’est pas une juridiction ordinaire. C’est un organe présidé par le Chef d’État et dont le rôle est de promouvoir l’indépendance de la magistrature, a-t-il précisé. Il a ajouté que le CSM veille aussi sur la discipline des magistrats et l’avancement de leurs grades, entre autres.

Toutefois, il a indiqué que le CSM reçoit des plaintes des justiciables ayant gravi tous les échelons des juridictions et estimant que les juges leur ont rendu un mauvais jugement. En ce moment, a-t-il poursuivi, le CSM se saisit du dossier pour se rendre compte que l’injustice est notoire et tranche conséquemment. Pour minimiser des d’actions judiciaires à intenter dans le CSM, M. Ngendabanka a conseillé à la population d’avoir confiance en la justice et cela afin d’éviter d’engager des dépenses inutiles pour des cas banals, a-t-il fait un clin d’œil.

Aux notables collinaires, il a recommandé de se saisir des dossiers dévolus aux tribunaux de résidence tout en privilégiant la médiation en vue de préserver la cohésion sociale.

Au chapitre des échanges, la représentante de l’ombudsman dans la région du centre-est du pays a dénoncé la méconduite de certains notables dans l’exercice de leurs fonctions. A titre indicatif, a-t-elle décrié, dans les communes de Gitega, Bukirasazi et Makebuko, des notables qui ont infligé des amendes exorbitantes par rapport aux infractions commises. Face à cette inquiétude, le secrétaire permanent du CSM a recommandé le renforcement des compétences auxdits notables tout en leur demandant de se garder de la corruption.

Le même conseil a été livré à l’adresse des magistrats pour être crédibles envers la population. Dans le même ordre d’idée, il les a exhortés également de réserver un bon accueil aux justiciables à l’instar des prestataires de soins envers les patients.

A la suggestion d’implanter une antenne du secrétariat permanent du CSM à Gitega pour rapprocher des services aux justiciables, M. Ngendabanka y a manifesté sa compassion. Faute de moyens suffisants dans l’immédiat pour répondre à cette préoccupation, a-t-il dit, les membres du secrétariat effectueront entre-temps des déplacements vers les provinces pour recueillir les doléances de la population