• mer. Juin 12th, 2024

Quelques 356 enfants sans famille ont été réinstallés dans des familles d’accueil à l’étranger.

ByAdministrateur

Mar 23, 2023

BUJUMBURA, 22 mars (ABP) – Le ministère de la solidarité nationale, des affaires sociales, des droits de la personne humaine et du genre en collaboration avec les organisations Wide Horizons for Children et All God’s Children International, a organisé le mardi 21 mars 2023, un atelier d’information et de sensibilisation, de deux jours, sur l’adoption dans des familles d’accueil des enfants délaissés par leurs familles, a- t-on constaté sur place.

A cette occasion, M. Pontien Hatungimana, secrétaire permanent au ministère de la solidarité nationale, des affaires sociales, des droits de la personne humaine et du genre, a annoncé qu’en matière juridique, notre pays a ratifié les textes internationaux et régionaux en matière de protection des droits des enfants.

En matière d’adoption, le Burundi a signé la convention internationale de la Haye en date du 29 mai 1993 sur la protection de l’enfant et de l’adoption internationale.

Depuis 2018, a-t-il signalé, ce ministère a retiré les enfants mendiants de la rue qui ont été remis à 89 familles d’origine et fermé les orphelinats qui ne remplissaient pas les normes. 23 enfants qui y séjournaient ont été placés dans d’autres orphelinats remplissant les normes, tandis que 30 enfants orphelins ont été placés dans des familles d’accueil au Burundi.

M. Hatungimana a par ailleurs informé que quelque 365 enfants sans familles ont été placés dans des familles d’accueil à l’étranger dont 141 aux États Unis d’Amérique. Des délégations ont visité certaines des familles d’accueil à l’étranger, a-t-il souligné, et constaté que les enfants sont bien traités.

Il a sollicité l’appui pour effectuer des visites dans la totalité des familles d’accueil.

Il n’a pas manqué de souligner qu’une stratégie en la matière a été adoptée, en synergie avec tous les ministères intervenants (santé, sécurité, éducation et justice), afin que les droits des enfants soient pleinement assurés.

M. Hatungimana a invité les gouverneurs des provinces présents et les organisations Wide Horizons for Children et All God’s Children International d’aider dans le but de protéger les droits des enfants sans familles.

Pour sa part, M. Pierre Noël Nibigira, qui a représenté Wide Horizons for Chidren et All God’s Children International a indiqué que cet atelier avait comme objectif l’échange d’expériences et le renforcement des capacités sur la recherche des familles adoptives pour les enfants délaissés par leurs familles d’origine. Il a indiqué que c’était une bonne occasion pour tous les intervenants dans ce secteur de partager les réalisations et de trouver ensemble des solutions aux défis qui se posent pour que la protection du droit de l’enfant au Burundi soit une réalité.

A côté de la recherche des familles d’accueil à l’endroit des enfants laissés à eux-mêmes, M. Nibigira a relevé que les organisations qu’il représente soutiennent les différents orphelinats. Leur aide est constituée de nourriture, du lait pour les nourrissons qui ont perdu leurs mamans, des lits et des matelas.

Signalons que les deux organisations sont américaines et ont débuté leur appui au Burundi en 2014.