• jeu. Mai 23rd, 2024

Le conseil des Ministres adopte le Programme d’Investissements Publics (PIP) 2023-2026.

ByAdministrateur

Mar 23, 2023

BUJUMBURA, 22 mars. (ABP) – Le Conseil des Ministres, réuni en date du 15 mars dernier, sous la présidence du chef de l’Etat, M. Evariste Ndayishimiye, a adopté le Programme d’Investissements Publics (PIP) 2023-2026. Le PIP étant un ensemble de projets et programmes soumis par les différents ministères comme jalons de mise en œuvre du Plan National de Développement.

Ce programme présente les projets en cours d’exécution dont les financements sont disponibles ou assurés et ceux dont les financements sont encore à mobiliser. Ainsi, le PIP, analysé et adopté par le conseil des ministres, dénombre « 382 projets, dont 129 projets en cours d’exécution, 151 projets en préparation, 66 projets ayant le statut de nouveau/approuvé et 36 projets ayant le statut d’idée de projet ». Selon les chiffres du programme, publiés pour l’année 2023-2024, les crédits budgétaires disponibles à l’investissement sont estimés à 1.265 milliards de Fbu, soit une augmentation de 6,82% par rapport à l’année 2022-2023.

Après adoption de ce programme par le conseil des ministres, ce dernier a retenu cinq projets prioritaires au cours de l’année 2023-2024 à savoir la construction du barrage d’irrigation de Kajeke, d’un centre naisseur et de multiplication des lapins, du développement de l’agropole de RUGOFARM à Cibitoke, de la réhabilitation de l’aéroport international  Melchior Ndadaye et d’automatiser des procédures de déclaration et de paiement des impôts et de déployer 3000 caisses enregistreuses de facturation électronique.

A côté des projets prioritaires, le conseil des ministres a retenu des projets en 2ème priorité pour le même exercice 2023-2024.  Au niveau des infrastructures, il a été retenu la construction de 1000 logements sociaux. Le conseil a aussi retenu la construction de 5km de routes pavées aux chefs-lieux des provinces Muyinga, Kayanza, Makamba, Cankuzo, Rutana et Gitega et la réhabilitation de 8 routes provinciales. Au niveau sanitaire, le conseil des Ministres a retenu la construction et l’équipement de 37 hôpitaux communaux ainsi que la construction d’un centre de cancérologie.

Au niveau de l’agriculture et de l’élevage, le conseil des ministres prévoit : la construction de 2 hangars de stockage modernes ; le développement de deux agropoles comprenant l’élevage et l’agriculture mécanisée intégrée, avec un système d’irrigation. Il est aussi prévu la construction de centres naisseurs porcin, avicole et cunicole.  Au niveau de l’énergie et des mines, le conseil des ministres a retenu, l’électrification de 36 centres dont 21 chefs-lieux de communes ainsi que la construction d’une usine de transformation de la tourbe carbonisée.